Archives par mot-clé : La Nébuleuse

Nipcraft 007 – Craft beer ou bière artisanale ?

Share

Podcast: Téléchargement

Nipcraft est un podcast de la famille Nipcast qui vous parle de #biere, de #bouffe et de #blabla en tout genre. Une affaire mensuelle de quarante-cinq minutes environ entre @RaoulGendroz et @WarcoBrienza. Plus d’info sur nipcast.com, sur Twitter et sur Instagram (@nipcraft).

C’est reparti! Jamais deux sans trois… après une co-animation 2019 avec le maître brasseur @KourosGhavami et une tentative en début d’année avec la zythologue @SpuhlerSamere , le podcaster @WarcoBrienza reprend du service avec un “ex” brasseur de renom dans la région lémanique: le fondateur de la Brasserie du Jorat, Raoul Gendroz. Un vieux de la veille, puisque nos deux compères se connaissent d’au moins deux vies antérieures… 

Profitons de cette rencontre pour aborder un sujet presque tabou: certains parlent de bière (et d’esprit) Craft, alors que d’autres ne jurent que par la bière artisanale. Quelle(s) différence(s) brasseurs et amateurs font-ils entre brasserie craft et artisanale ?

QU’EST-CE QU’ON DEGUSTE CETTE SEMAINE?

  1. La Minérale (3.5%), gose de la Brasserie La Mine basée à Bex 
  2. La Torpille (7.5%), la brown ale de la Brasserie des Franches-Montagnes (BFM)

COMMUNAUTE

  • Aujourd’hui, on parle de Raoul Gendroz : d’où il vient et ce qu’il aime dans la bière.
    Challenge: et il aimerait doubler ses followers sur Twitter! (enfin… passer de 6 à 12). Pour l’occasion, il a même mis en ligne quelques photos de réalisations culinaires maison, histoire de vous appâter. Ca mérite un peu de soutien!
  • Le Conciliabulles (en vidéo ici!), la nouvelle chronique de Nipcraft avec plein de brasseurs romands. Vous voulez déjà un extrait avant la première? Le voici
  • Concours pour gagner une des deux bières qu’on déguste, offertes par notre nouveau partenaire LoCRAFT

BLABLA DE LA SEMAINE

  • De la micro-brasserie à la brasserie artisanale: l’avis et l’expérience de Raoul, comparés à ceux de Warco. Le 1er nous rappelle que le mouvement doit beaucoup à la philosophie Do It Yourself. Il est bien connu que de belles réussites de petits entrepreneurs notamment dans l’informatique, ont débuté dans des garages… Google, Apple, Amazon, Microsoft, HP et même Harley Davidson… probablement qu’il n’y avait plus assez de garages libres pour le démarrage de Facebook.
  • Le “Fait maison” est un état d’esprit, commun à plusieures branches (IT, bière, cuisine, bricolage, musique,…). Il exprime un certain détachement avec ce qui se fait sur le marché à un instant T. Il y a de la fiéreté à avoir fabriqué, réalisé, qqch de ses propres mains. Il permet également l’apprentissage, car on “apprend toujours mieux par sois-même”. Entrez « build your own brewery » sur Google, et vous comprendrez ce qu’est l’esprit “craft” dans le sens “fait maison”.
  • Voici le schéma: peu de monde le fait (originalité), devient “cool” puis un “bon filon”
    -> l’herbe est toujours un peu plus verte ailleurs, le homebrewer rêve d’une installation pro automatique, le petit microbrasseur rêve de grandir et de devenir une brasserie “craft” tendance, le brasseur “craft” rêve de faire du volume pour rentabiliser un certain nombre d’investissements, et l’industriel rêve de cette petite niche créée par les autres pour montrer qu’il reste “dans le coup” et reprendre quelques parts de marché….
  • Les brasseurs ne sont-ils pas aussi considérés comme les nouveaux alchimistes (définition Wikipedia ici)… Pour Warco, la craft ramène au positionnement, marketing notamment: elle nous rappelle l’influence anglo-saxonne (US/UK), une manière non conventionnelle d’être (salut aux barbus tatoués en fixies) et laisse la part belle aux foodies, ces gourmets passionnés d’accompagnements mets et bières, parfois insolites. 
  • La taille est toujours très subjective. Aux US, la définition de Craft brewerey précise “Annual production of 6 million barrels of beer” = env. 700 mio de litres, soit 7 mio HL
    = 2x la production Suisse… (1 barrel US = un peu moins de 120 l) 
    Duvel Moortgat, Boston Beer Co (Samuel Adams), Sierra Nevada Brewing Co.
  • Coronavirus : Dix millions de litres de bière vont être détruits, faute de clients

INSPIRATIONS NIPCRAFT