Tous les articles par Marco

Nip$ales présente: Airccelerate 036

Share

Podcast: Téléchargement

“Satoshi a créé un système [blockchain] où on n’aurait pas besoin de l’homme pour avoir confiance. Erreur monumentale!” Michaël Vergoz, CTO PULSE.digital 

L’économie numérique est nourrie par les données et, au coeur de celle-ci, réside la notion de digital trust ou confiance numérique – dans les personnes, les processus et pour construire un monde numérique sûr. En août 2018, la revue The Economist prédisait que 2018 resterait dans les mémoires comme l’année où la loi sur la protection de la sphère privée commençait à rattraper son retard sur Internet. Entretemps, le RGPD a été instauré en Europe et les discussions sur les risques cyber-sécuritaires continuent.

Tandis que l’initiative Trust Valley est annoncée au bord du Léman pour l’automne 2020, l’expert en cybersécurité Michaël Vergoz questionne le paradigme actuel, celui de la défense (firewall ou logiciel pare-feu) contre l’attaque, ou le piratage. Et si la notion de confiance entre pairs d’une communauté normée remplaçait la logique obtenue avec une tour de contrôle ? C’est tout l’enjeu du projet de startup Signderiva initié par Michaël Vergoz & Mehdi Moussouli, têtes chercheuses de l’agence PULSE.digital.

Comment disposer de ses papiers officiels (carte d’identité, permis de conduire, certificat d’étude, etc. sont autant de documents authentiques remis par différentes autorités centralisatrices) sur son mobile et les rendre instantanément vérifiable par son interlocuteur ? C’est la question centrale à laquelle Signderiva tentera de répondre: d’abord par la publication d’un livre blanc dans le courant de l’été 2020, puis en créant un une communauté d’autorités et d’usagers sur le réseau Signderiva, les premières générant les Tykle® utiles aux seconds. 

Codeur, expert en infrastructures et en sécurité IT, Michaël Vergoz a cofondé BinarySEC en 2010, avant de s’impliquer dans d’autres startups en Europe, puis de rejoindre SecuLabs dans le canton de Vaud comme CTI en 2015. Depuis 2019, il est le nouveau CTO de l’agence PULSE.digitale, basée en Suisse, au Maroc et au Sénégal. 

Nipcraft 010 – Bouteille ou canette ?

Share

Podcast: Téléchargement

Nipcraft est un podcast de la famille Nipcast qui vous parle de #biere, de #bouffe et de #blabla en tout genre. Une affaire mensuelle de quarante-cinq minutes environ entre @RaoulGendroz et @WarcoBrienza. Plus d’info sur nipcast.com, sur Twitter et sur Instagram (@nipcraft).

COMMUNAUTE

  • Le dernier épisode (009) posté fin juillet a super bien marché, merci pour vos écoutes!
  • Mention spéciale à John Robert-Nicoud pour son post sur Twitter et la reco d’achat suivie
  • Votre bière, plutôt en bouteille ou en canette ? C’est la question que Nipcraft podcast aimerait vous poser à vous aussi ! @WarcoBrienza a préparé un sondage sur SurveyMonkey et il y aura même un concours avec 2 cadeaux tirés au sort parmi les participants: 1x 12-pack bouteilles ET  1x 12-pack canettes. Merci Locraft.ch! Retrouvez le sondage ci-dessous:

Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs

CONCILIABULLES by Locraft.ch: cette semaine, on déguste…

  1. Pépite (4.8%) en canette 50cl s’il vous plaît, pale ale de la brasserie vaudoise Dr. Gab’s

BLABLA DE LA SEMAINE

  • Une canette1, ou boîte boisson, ou encore boîte métallique, désigne depuis les années 1980 — par déformation du mot anglais can — une boîte métallique (en aluminium et/ou en fer-blanc) qui contient une boisson que l’on peut emporter puis boire sans outil ni gobelet.
  • Jusque dans les années 1970, le mot désignait uniquement une bouteille en verre, munie d’un bouchon mécanique, qui était utilisée pour la consommation de bières ou limonades.
  • The Gottfried Krueger Brewing Company was a brewery in Newark, New Jersey founded by Gottfried Krueger and John Laible (Gottfried’s Uncle) in 1858. The company produced Krueger’s Special Beer, the first beer to be sold in cans, in November, 1933.
  • Production: 75% de l’aluminium produit depuis 1888 est toujours en circulation aujourd’hui. Oui, l’aluminium peut être recyclé indéfiniment, mais sa production pollue! 
  • Avantage de la canette: opaque (on en a déjà causé) mais aussi elle s’empile… vas-y mon bon Marco pour empiler des bouteilles dans ton frigo!
  • Logistique: 1080 bouteilles 33cl sur une palettes complètes, contre près de 1’960 canettes 33cl… on double quasiment le volume transporté sur la même surface ! 
  • Comment boire sa bière: au goulot ? Hormis la petite parano autour de la pisse de renard et de chat dans les dépôts, ça coupe surtout des qualités organoleptiques du breuvage. Pour faire court, Maître Raoul (…) dirait: mieux vaut une bonne canette bue dans un verre qu’une mauvaise bouteille bue au goulot!
  • Recyclage canettes VS bouteilles: 76% des consommateurs disent utiliser le tri pour l’aluminium, tandis que le verre est recyclé à plus de 90% en Suisse
  • Impact environnemental: l’étude de la Confédération donne l’avantage à la bouteille consignée, mais la canette fait mieux que la bouteille en verre perdu
  • Le format 0.50, on n’est personnellement pas fan ; on préfère deux de 0.25 ou 0.33 

INSPIRATIONS NIPCRAFT

#BLOG: Pourquoi les packagings de bières artisanales sont-ils devenus si cool ?
#CITATION : “Les canettes de bières sont officiellement les nouvelles pochettes de disques.” Caña Magazine

Nipcraft 009 – Quand le retail met la pression

Share

Podcast: Téléchargement

Nipcraft est un podcast de la famille Nipcast qui vous parle de #biere, de #bouffe et de #blabla en tout genre. Une affaire mensuelle de quarante-cinq minutes environ entre @RaoulGendroz et @WarcoBrienza. Plus d’info sur nipcast.com, sur Twitter et sur Instagram (@nipcraft).

Après notre épisode sur la DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale), passons aux choses sérieuses: la négociation avec les retailers. Quoi qu’en disent certains brasseurs craft – peu sont pour, mais beaucoup ne pourront s’en passer – la démocratisation de la bière artisanale est passée et repassera par les rayons des grands magasins. 

Chaque année en juin, il y a un moment que les commerciaux ou “key account” de vos brasseries préférée préparent encore mieux que l’été: il s’agit bien du fameux rendez-vous annuel chez les acheteurs de la catégorie bière, dont la croissance ne jure plus que par la Craft. Pour combien de temps encore ?

COMMUNAUTE

  • Merci à Gwilh et à Ermanno pour le retour sur les liens cassés des épisodes 007 et 008… tout va mieux maintenant et tous les épisodes sont disponibles.
  • Conciliabulles: on continue qu’avec l’audio, na!

CONCILIABULLES by Locraft.ch: cette semaine, on déguste…

  1. Saison Surette (6%), acidulée de la brasserie BFM basée à Saignelégier
  2. Orval ed. 2019 (6.2%), Belgian Pale Ale de l’abbaye Notre-Dame d’Orval en Belgique

BLABLA DE LA SEMAINE

  • Aux US, c’est depuis 2017 déjà  que la croissance du segment Craft a ralenti: -3% de références en bière craft actives, comparé à 2016 (source: Marketwatchmag.com)
  • En Suisse, la croissance (en nombre de SKU’s ou “Stock Keeping Units”) aura duré jusqu’en 2020 au moins… mais les jeux sont faits!
  • Parmi les trends visibles en rayon, en Europe:
    • Bière craft en format canette (33/44/50): plus hauts volumes & bas prix à travers ce format complémentaire ; mais la valeur sûre reste la bouteille 33cl (ex.: assortiment Doppelleu, basé à Winterthour)
    • Bière sans alcool, de l’IPA en passant par la Pale Ale, ou la bière industrielle
    • Bière Instagram: attention au feu de paille!
  • Selon Coop – grand retailer suisse et 46e acteur le plus puissant au monde, selon le dernier rapport Deloitte – 60% du CA (NDLR: et non 40% comme mentionné par @WarcoBrienza lors de l’enregistrement!) de la catégorie bière dans la région Suisse romande provenait du sous-segment “bières locales” en 2019 ; en Suisse alémanique, le même sous-segment représentait moins de 20% (!)
  • Lors des négociations avec un achteur:
    • À distinguer: retailer (direct, par ex. Coop en Suisse, Auchan ou Cave Nicolas en France) VS distributeur (indirect, par ex. Amstein en Suisse) 
    • Performances année N VS N-1 (chiffres “year-to-date” en volume & en valeur, comparaison entre “sell in” fournis par brasseur et “sell out” connu du retailer) ;
    • Innovations: avènement de l’IPA (2017), du 4-pack bouteilles (2018), des packs Craft spéciaux (2018-2019), de la canette Craft 50cl (2020) ;
    • ÉCHANTILLONS DES NOUVEAUTÉS CRAFT à remettre à l’acheteur !
    • Choisir, c’est souvent renoncer: une brasserie qui souhaite faire passer une nouveauté doit être prête à sacrifier un article listé en rayon ;
    • Publicité & promotion en N+1: quel soutien chez le retailer (Werbebeitrag) ? quel soutien média ? quel soutien au point de vente (ex. stand dégustation) ? Présenter un échéancier attractif, cohérent et … finançable. 
    • Service(s) VS Prix: mise à disposition des nouveautés en février N+1 ; livraison gérée par le producteur ; unité de vente livrée (ex. 12x VS 24x)
    • Prix: c’est le retailer qui le fixe, mais vous pouvez presque le deviner! Regarder les prix concurrents, se rappeler du niveau de marge attendu (Prix de vente TTC divisé par 1+TVA en % moins prix d’achat HT égal marge absolue du distributeur ; diviser ensuite cette marge par le prix de vente HT appliqué par le retailer pour obtenir le %. Si votre calcul amène un résultat inférieur à 30-35%, vous risquez de passer à la trappe pour une question de prix. 
  • Conditions à remplir pour démarrer en retail:
    • Bière stable
    • L’acheteur retail recherche une DLUO de 9 mois, strict minimum!   
    • Pas de Out-of-stock
    • Livraison par palette complète
    • Le retailer doit contractuellement représenter max. 25% du CA en Suisse (15% en France)
  • Pour la fixation du prix et des conditions à payer, les 3 dimensions-clés sont: 
    • prix TTC (yc. taxe de recyclage) livraison comprise, selon Incoterm “DDP (“Delivery Duty Paid”)
    • frais de listing et “Werbebeiträge”, ou contributions publicitaires consenties par le brasseur pour l’année N+1
    • plan marketing pour soutenir la nouveauté et la marque à dérouler, avec coût à budgéter
  • Pourquoi aimer les ventes retail ? 
    • Planification fixe
    • Prix correct pour volumes conséquents
    • Publicité faite par les rayons
    • Diversification de marché: Retail VS Convenience VS Horeca
    • Elargissement de la couverture géographique: en national ou en régional
    • Logistique carrée (livraison dans un dépôt central, pas dans chaque magasin)

INSPIRATIONS NIPCRAFT
#CITATION : Dieu, donne-nous la grâce d’accepter avec sérénité les choses qui ne peuvent être changées, le courage de changer celles qui devraient l’être, et la sagesse d’en connaître la différence – Reinhold Niebuhr (1892–1971) NB: prière des alcooliques anonymes

Nipcraft 008 – Best before DLUO

Share

Podcast: Téléchargement

Nipcraft est un podcast de la famille Nipcast qui vous parle de #biere, de #bouffe et de #blabla en tout genre. Une affaire mensuelle de quarante-cinq minutes environ entre @RaoulGendroz et @WarcoBrienza. Plus d’info sur nipcast.com, sur Twitter et sur Instagram (@nipcraft).

Quelle différence faire entre les mentions “À consommer jusqu’au …” et “À consommer de préférence avant …” ? DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale), DLC (Date Limite de Consommation), Migros data (pour les Suisses romands), MHD (Mindesthaltbarkeitsdatum), Best before date… À chaque fois, il s’agit d’acronymes ou d’expressions consacrées posant un cadre temporelle à notre consommation. 

COMMUNAUTE:

  • @RaoulGendroz est à 14 followers, pari gagné! 8 nouveaux followers sur Twitter pour Raoul après son 1er épisode en tant que coanimateur.
  • Pas assez de feedbacks auditeurs suite à cette première avec Raoul! Allez, faites pas les timides.   
  • Parmi les 8 nouveaux followers, voici la gagnante des 2 bières BFM: @KendaKenda
  • Cette semaine, GROS CONCOURS réservé aux auditeurs résident en Suisse, une fois n’est pas coutume. Notre partenaire Locraft.ch est en ligne depuis mi-juin et propose un 24-pack de bière à gagner par canton romand. Comment participer? Cliquez sur le lien et répondez à la question posée!

CONCILIABULLES VIDEO! ON BOIT QUOI CETTE SEMAINE?

  1. Speakeasy (4%), Session IPA de la brasserie La Nébuleuse basée à Renens
  2. Vapeur (6%), la DDH IPA de la brasserie danoise Dry&Bitter, en collab avec les français de Piggy Brewing

BLABLA DE LA SEMAINE

  • En Suisse, c’est au brasseur de décider et d’apposer la bonne DLUO sur le packaging de sa bière… comment cette limite est-elle fixée avec des bières non pasteurisées ? 
    • ‘À consommer jusqu’au’ : interdiction de vente une fois la date passée, car risque pour la santé
    • ‘À consommer de préférence avant fin’ : lorsqu’il n’y a pas de risque sanitaire 
  • Comment ça se passe en Production ? Comment définir la date DLUO (durée limite d’utilisation optimale):
    • Au bol (on prend une date qui fait bien, genre ‘31.12.2020’)
    • Par benchmarking (on copie les autres)
    • Panel de dégustation 
    • Encore mieux, on le fait régulièrement (ex.  tous les 6 mois)
  • Paramètres:
    • Taux d’alcool
    • Teneur en sucre / malt
    • Quantité de lies au fond de la bouteille (plus de levures, plus de risque)
    • Conditionnement (minimisation de l’oxygène)
    • Contenant (bouteilles transparentes, foncées, noires, 33, 75, fûts, pet, bag in box)
  • Les ennemis de la bière (car le levures autolysent):
    • La lumière
    • Le chaud
    • Infection
    • Oxygène
  • Quelques trucs pour mieux conserver sa bière
    • Température fraîche
    • Abris de la lumière
    • Ne pas la conserver .-)  ce n’est pas comme un vin, elle va être “optimum env. 3 à 6 mois après mise en bouteilles”, mais va perdre en qualité à partir de 6 mois, une année. 
    • NB: un défaut (ex. oxydation) peut devenir voulue et gage de qualité (ex. madération)
  • Worst-case(s), horeca et retail:
    • Le resto qui laisse traîner son fût des mois et/ou sans laver sa machine: un fût percé dure 1 semaine max. Se méfier des restos avec peu de débit! Ne pas hésiter à retourner sa bière si elle a un goût acide. 
    • Pack de Noël, pas après Nouvel-An même à -50%.

INSPIRATIONS NIPCRAFT

  • #CITATION : “Le commencement est la moitié de tout.” Pythagore


Nipcraft 007 – Craft beer ou bière artisanale ?

Share

Podcast: Téléchargement

Nipcraft est un podcast de la famille Nipcast qui vous parle de #biere, de #bouffe et de #blabla en tout genre. Une affaire mensuelle de quarante-cinq minutes environ entre @RaoulGendroz et @WarcoBrienza. Plus d’info sur nipcast.com, sur Twitter et sur Instagram (@nipcraft).

C’est reparti! Jamais deux sans trois… après une co-animation 2019 avec le maître brasseur @KourosGhavami et une tentative en début d’année avec la zythologue @SpuhlerSamere , le podcaster @WarcoBrienza reprend du service avec un “ex” brasseur de renom dans la région lémanique: le fondateur de la Brasserie du Jorat, Raoul Gendroz. Un vieux de la veille, puisque nos deux compères se connaissent d’au moins deux vies antérieures… 

Profitons de cette rencontre pour aborder un sujet presque tabou: certains parlent de bière (et d’esprit) Craft, alors que d’autres ne jurent que par la bière artisanale. Quelle(s) différence(s) brasseurs et amateurs font-ils entre brasserie craft et artisanale ?

QU’EST-CE QU’ON DEGUSTE CETTE SEMAINE?

  1. La Minérale (3.5%), gose de la Brasserie La Mine basée à Bex 
  2. La Torpille (7.5%), la brown ale de la Brasserie des Franches-Montagnes (BFM)

COMMUNAUTE

  • Aujourd’hui, on parle de Raoul Gendroz : d’où il vient et ce qu’il aime dans la bière.
    Challenge: et il aimerait doubler ses followers sur Twitter! (enfin… passer de 6 à 12). Pour l’occasion, il a même mis en ligne quelques photos de réalisations culinaires maison, histoire de vous appâter. Ca mérite un peu de soutien!
  • Le Conciliabulles (en vidéo ici!), la nouvelle chronique de Nipcraft avec plein de brasseurs romands. Vous voulez déjà un extrait avant la première? Le voici
  • Concours pour gagner une des deux bières qu’on déguste, offertes par notre nouveau partenaire LoCRAFT

BLABLA DE LA SEMAINE

  • De la micro-brasserie à la brasserie artisanale: l’avis et l’expérience de Raoul, comparés à ceux de Warco. Le 1er nous rappelle que le mouvement doit beaucoup à la philosophie Do It Yourself. Il est bien connu que de belles réussites de petits entrepreneurs notamment dans l’informatique, ont débuté dans des garages… Google, Apple, Amazon, Microsoft, HP et même Harley Davidson… probablement qu’il n’y avait plus assez de garages libres pour le démarrage de Facebook.
  • Le “Fait maison” est un état d’esprit, commun à plusieures branches (IT, bière, cuisine, bricolage, musique,…). Il exprime un certain détachement avec ce qui se fait sur le marché à un instant T. Il y a de la fiéreté à avoir fabriqué, réalisé, qqch de ses propres mains. Il permet également l’apprentissage, car on “apprend toujours mieux par sois-même”. Entrez « build your own brewery » sur Google, et vous comprendrez ce qu’est l’esprit “craft” dans le sens “fait maison”.
  • Voici le schéma: peu de monde le fait (originalité), devient “cool” puis un “bon filon”
    -> l’herbe est toujours un peu plus verte ailleurs, le homebrewer rêve d’une installation pro automatique, le petit microbrasseur rêve de grandir et de devenir une brasserie “craft” tendance, le brasseur “craft” rêve de faire du volume pour rentabiliser un certain nombre d’investissements, et l’industriel rêve de cette petite niche créée par les autres pour montrer qu’il reste “dans le coup” et reprendre quelques parts de marché….
  • Les brasseurs ne sont-ils pas aussi considérés comme les nouveaux alchimistes (définition Wikipedia ici)… Pour Warco, la craft ramène au positionnement, marketing notamment: elle nous rappelle l’influence anglo-saxonne (US/UK), une manière non conventionnelle d’être (salut aux barbus tatoués en fixies) et laisse la part belle aux foodies, ces gourmets passionnés d’accompagnements mets et bières, parfois insolites. 
  • La taille est toujours très subjective. Aux US, la définition de Craft brewerey précise “Annual production of 6 million barrels of beer” = env. 700 mio de litres, soit 7 mio HL
    = 2x la production Suisse… (1 barrel US = un peu moins de 120 l) 
    Duvel Moortgat, Boston Beer Co (Samuel Adams), Sierra Nevada Brewing Co.
  • Coronavirus : Dix millions de litres de bière vont être détruits, faute de clients

INSPIRATIONS NIPCRAFT

Nip$ales présente: Odiolab #002

Share

Podcast: Téléchargement

Welcome to the second live act of the techno artist SickSpud, as it is an exclusive music podcast of Odiolab! It actually celebrates the end of containment… or at least the (very) beginning of the end.

As usual, Sickspud stays real with progressive influences in this bumping techno session. After a 10 min. intro, you will clearly hear drums… always more drums! The music is definitely intended for dancefloors.

Find out all podcasts of Odiolab on https://anchor.fm/odiolab

Nip$ales présente: Odiolab #000

Share

Télécharger l’épisode

Premier essai pour ce tout nouveau podcast présenté par @WarcoBrienza, un melting pot d’expérimentations sonores, entre créations musicales et podcasts « vocaux ».

Premier essai pour ce tout nouveau podcast présenté par @WarcoBrienza, un melting pot d’expérimentations sonores, entre créations musicales et podcasts « vocaux ».

Pour ce 1er opus, c’est un live act de musique électronique créée par SickSpud qu’Odiolab vous propose.

Retrouvez tous les podcasts d’Odiolab sur https://anchor.fm/odiolab

Nip$ales présente: Airccelerate 034

Share

Podcast: Téléchargement

“Notre vision est de devenir le Google Analytics des infrastructures, sans être intrusif.” Wiktor Bourée, cofondateur et CEO de Technis

C’est au cours d’une partie de tennis avec un ami, en 2014, que l’idée centrale de Technis a jailli : un sol intelligent qui permettrait d’affirmer sans équivoque – même à deux mauvais perdants – que la ligne de terrain a bien été franchie.

En partant d’un sol connecté et d’une intelligence artificielle embarquée, la société suisse Technis décrit en temps réel les événements qui se déroulent dans un environnement donné. Du sport à la santé, en passant par la gestion des installations ou la sécurité, le smart flooring as a service trace de manière efficace, mais ne fâche pas.

Après avoir réussi un bachelor (EPFL) et un master (ETH) en chimie, Wiktor Bourée a séjourné à Harvard pour y développer un filtre à eau à l’échelle industrielle. De retour en Europe, il commence un doctorat en chimie à l’EPFL tout en pratiquant le tennis à ses heures perdues. À 28 ans, il dirige une PME technologique composée de 22 collaborateurs répartis dans des bureaux en Suisse et en France.

Retrouvez les notes complètes de l’émission, ainsi que tous les podcasts sur www.airccelerate.com

Nip$ales présente: Airccelerate 033

Share

Podcast: Téléchargement

“Le pire, c’est d’appeler en renfort un membre de l’équipe soignante qui n’est pas d’astreinte. Ce n’est pas arrivé avec CalAI.” Tony Germini, CEO de Calyps

L’agence Calyps a mis au point une intelligence artificielle (iA) capable de désengorger les urgences d’un hôpital: elle anticipe le nombre d’arrivées aux urgences, de même que les admissions à venir pour des traitements ambulatoires et hospitaliers. Nommé CalAI, ce logiciel intègre un outil de dispatching des patients initiant une véritable révolution en termes de prédictions et de répartition des ressources au sein d’un centre hospitalier.

Actuellement en phase de production dans le Centre Hospitalier de Valenciennes (+1’800 lits), les prévisions de CalAI sur le nombre de cas d’urgences à traiter dans les jours à venir, ainsi que l’incidence sur le nombre de lits à prévoir dans chaque service, révèlent déjà une précision dépassant 90% à 5 jours.

Retrouvez les notes complètes de l’émission, ainsi que tous les podcasts d’Airccelerate sur www.airccelerate.com

Nipcraft – Good Bye Show

Share

Podcast: Téléchargement

Nipcraft est un podcast de la famille Nipcast qui vous parle de #biere, de #bouffe et de #blabla en tout genre. Une affaire bi-mensuelle de cinq minutes cette fois avec le seul et l’unique @WarcoBrienza. Plus d’info sur nipcast.com, sur Twitter et sur Instagram (@nipcraft).

Dans ce court épisode, Marco annonce et explique la fin du podcast, avec une bonne nouvelle malgré tout: le gagnant du dernier 6-pack + verre.

COMMUNAUTE

  • C’est le fameux Gwilh qui remporte notre dernier 6-pack de bières, bravo!