Tous les articles par Marco

Nipcraft 021 – Pot de départ

Share

Podcast: Téléchargement

On a gardé le meilleur pour la fin: dans ce dernier épisode de Nipcraft podcast, nos deux acolytes @WarcoBrienza et raoul@gendroz.ch (se) racontent : après 25 émissions sur la bière, il est temps de faire les comptes et de tirer sa révérence! L’occasion d’expliquer ce qui a motivé le démarrage – il y a deux ans et quelques – et l’arrêt de Nipcraft, en dégustant une bière chère à leur cœur pour ce dernier enregistrement.

COMMUNAUTE

  • “Merci Marco d’avoir fait en sorte que la Double Oat soit une bière annuelle, c’est aussi grâce à toi qu’elle a le classement qu’elle mérite!” dixit SickSpud, ancien responsable logistique à la brasserie La Nébuleuse, avant de me faire suivre la liste des gagnants de l’European Beer Stars 2021… qui consacre la Double Oat comme médaille d’or de la catégorie Imperial India Pale Ale [

CETTE SEMAINE, ON DEGUSTE… 

  1. Double Oat de La Nébuleuse (CH), 8%, la meilleure NEIPA jamais dégustée par @WarcoBrienza. À la fois rafraîchissante, onctueuse et puissante.
  2. Hercule Stout de La Brasserie des Légendes (B), 9%, la bière préférée de Raoul, tant par son histoire que son goût: Une Stout ronde, maltée, torréfiée, chocolatée, mais parfaitement équilibrée (petit “poke” à la Mise en bière, visitée un samedi de marché).

BLABLA DE LA SEMAINE

  • Les motivations et l’histoire à Raoul
    • Brassé ma première “bière” en 2003 (kit), commencé sous “Clos des Pommiers” après avoir organisé un apéro de boulôt à Jouxtens à la Brasserie du Dérochet, dans la cave de la copropriété de Reto Engler. 
    • Fondé la Brasserie du Jorat en avril 2006, après un pèlerinage en Belgique (visite en janvier 2006 notamment de la Brasserie Ellezelloise fondée par Philippe Gérard en 1993, qui a fusionné en 2006 avec la Brasserie des Géants fondée en 1997 pour donner naissance à la brasserie des Légendes)
    • Sué un peu pour concilier tous les fronts (production, qualité, employés, associé, ventes)
    • Transmission en 2018 avant le déménagement à Ropraz en 2020. 
    • Retourné dans mon domaine de prédilection (informatique de gestion) et tenté par l’expérience podcastique proposée par Marco (rencontré via Mike)
    • Les moments forts: 
      • Déjà juste de pouvoir discuter de bière de façon modeste, libre et en toute amitié avec Marco en confrontant son background vente et mon background production (dire qu’à quelques mois près, fin 2015 début 2016, on aurait peut-être pu travailler ensemble?) et découvert que la vente c’était peut-être pas si “moche” que ça
      • L’amélioration technique et qualitative de la prise de son
      • L’émission “De l’autre côté du bar” transpirante de sincérité, un beau moment
  • Les motivations et l’histoire à Marco
    • La bière craft a démarré pour lui en 2016 (Nipcraft podcast fin 2019)
    • Au départ, Nipcraft a été pensé comme un “podcast de marque” pour La Nébuleuse
    • Ni l’arrêt de la collaboration avec la brasserie, le changement dans l’équipe podcast (Kouros, Camille) et l’insuccès de l’initiative en ligne Locraft n’auront eu raison de Nipcraft!
    • En termes de chiffres: 25 épisodes (soit 16 de plus que lors du premier arrêt pressenti), totalisant entre 500 et 4’000 écoutes par épisode (dont 16 > 1’000 écoutes). Respect.
    • Parmi les moments forts, retenons:
      • Les Conciliabulles tenus entre 2019 et 2020 avec les Maîtres brasseurs Jérôme Rebetez (BFM), Kouros Ghavami (La Nébuleuse), David Bonjour (Hoppy People) et Arthur Balz (BLZ) 
      • La vidéo Nipcraft – Mise en canette réalisée par Raoul à la Brasserie du Traquenard à Sion
      • L’épisode Festivaaaal! avec ou sans craft ? qui nous a donné pas mal de fil à retordre, mais qu’est-ce qu’il est bien au final!

INSPIRATIONS NIPCRAFT
#PODCAST : On ne va pas vous laisser sans bon son, quand même. Voici notre top 3 des podcasts francophones sur la bière:

  1. La référence en France (30 min.): Le Pod’capsuleur par Olivier
  2. Le format court (10 min.): Bière à la cool par Alexis
  3. La bière mais pas que (5 à 30 min.): Bière et moustache par Julien & Benoit
  4. La bière aux US (2 heures…): Binouze USA par Stephan & Patrice
  5. La bière en Suisse: Malt alors! par Nasrat

Vous voulez d’autres podcasts ? Odiolab vous régale avec ses podcasts ici.

#CITATION : “Vivre, c’est s’exprimer librement dans la création. Laquelle création, dois-je dire, n’est pas chose fixe. Au mieux, Bruce Lee ne présente qu’une direction possible, rien de plus. Tu es libre de faire tes propres choix et d’exprimer tes potentialités instinctives. Je me réalise tous les jours pour être un artiste de la vie! Que demander de plus que de réaliser son potentiel et d’être réel!” Bruce Lee (1940 – 1973). 

Nip$ales présente: Airccelerate 042

Share

Podcast: Téléchargement

“L’avantage quantique, c’est utiliser les problèmes difficiles pour les ordinateurs classiques et ramener des mois de calculs à quelques secondes ou minutes.” Xavier Vasques, CTO d’IBM Technology

L’informatique quantique constitue un champ de recherche dont les promesses intéressent de nombreux secteurs (chimie, médecine, transports, environnement, etc.).

Le bit a traduit l’ensemble des calculs dont l’humanité était capable jusqu’ici. Tandis qu’un ordinateur standard est régi par une suite de 0 et de 1, l’ordinateur quantique utilise des Qubits, des bits quantiques prenant différentes probabilités utilisant à la fois le 0 et le 1. Cela permet d’effectuer des calculs complexes, encore difficiles – ou trop long – à entreprendre avec les technologies.

Titulaire d’un master en mathématiques de l’Université Pierre et Marie Curie, d’un master en informatique du Conservatoire National des Arts & Métiers et d’un doctorat en neurosciences de la Faculté de Médecine de Montpellier, Xavier Vasques rejoint l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en 2013 en tant que mathématicien et responsable de la section Analyse de données et la section Atlas du Cerveau pour les projets Blue Brain et Human Brain. Il est aujourd’hui le CTO d’IBM Technology et dirige le Laboratoire de Recherche en Neurosciences Cliniques à Montpellier.

Lors de son intervention au cycle de conférences DataTrends le 5 novembre 2021 à Lausanne, Xavier Vasques a illustré comment des industries de pointe vont se trouver remodelées grâce à l’informatique quantique, cas d’usage à l’appui.

Parcourez les notes complètes de cet épisode ainsi que la liste des questions posées à Xavier sur le site d’Odiolab podcasts.

Nip$ales presents: ALPS podcast 003

Share

Podcast: Téléchargement

Welcome to the podcast of ALPS, the conference that wants to make us aware of psychedelic science and its effects on the psyche. A whole program with many speakers from Switzerland, Europe and all over the world. 

In this episode, @syde welcomes Peter Gasser, DR. MD, Physician for psychiatry and psychotherapy, Swiss Medical Society for Psycholytic Therapy.

Psychiatrist and psychotherapist, working in his own practice in Solothurn (Switzerland), Peter Gasser was trained in psychodynamic methods as well as in psychedelic therapy. He has been a member of the Swiss Medical Society for Psycholytic Therapy (SAePT) since 1992 and its president since 1996.

After 2007, he conducted two studies on LSD-assisted therapy in patients with anxiety due to life-threatening illnesses. Since 2014, he has held individual licences from the Swiss Government Office for Public Health (BAG) for therapy with mind-altering substances.

Get all questions asked to Peter and more details on Odiolab’s website: www.odiolab.ch/series/alps-podcast/AwarenessLecturesPsychedelicScience

Photo by Merlin Lightpainting

Nip$ales présente: ALPS podcast 002

Share

Podcast: Téléchargement

Bienvenue dans le podcast d’ALPS, la conférence qui veut nous sensibiliser sur la science psychédélique et ses effets sur la psyché. Tout un programme, avec plein de conférenciers venus de Suisse, d’Europe et du monde entier.

Dans cet épisode, nous accueillons Vincent Verroust, doctorant en histoire des sciences en France et consultant à l’hôpital Paul Brousse pour la reprise des essais cliniques sur les substances contrôlées. Il est aussi enseignant et membre fondateur de la société française de psychédélisme.

Plus d’information sur le site d’Odiolab podcasts: www.odiolab.ch/series/alps-podcast/

Photo by cottonbro

Nip$ales présente: ALPS podcast 001

Share

Podcast: Téléchargement

Welcome to the podcast of ALPS, the conference that wants to make us aware of psychedelic science and its effects on the psyche. A whole program with many speakers from Switzerland, Europe and all over the world.

In this episode, we welcome Peter Oehen, MD, Psychiatrist at University of Basel, SÄPT member, Head researcher for the Swiss MAPS program.

Get all questions asked to Peter and more details on Odiolab’s website: www.odiolab.ch/series/alps-podcast/AwarenessLecturesPsychedelicScience

Photo by Fiona Art

Nipcraft #020 – Nage en bières troubles

Share

Podcast: Téléchargement

Dans le 20e épisode de Nipcraft podcast, deux aspects qualitatifs de la bière vont être racontés par @WarcoBrienza et @RaoulGendroz : la filtration et la pasteurisation. Ces deux étapes du processus de fabrication concernent le segment de la bière craft à des degrés variables. Chronologie, explications et points de vue subjectifs prendront part à ce rendez-vous.

COMMUNAUTE

  • CONCOURS À BLOC! Voici le résultat du sondage:
    • Bière de brasserie: 1
    • Bière à façon: 5
    • Bière sous licence: 1
    • Bière marketing: 16
  • CONCOURS À BLOC! Voici les gagnants d’un 6-pack de bière À BLOC livré à la maison, avec nos félicitations: 
    • Gagnant Twitter: Raynald Borcard (bière marketing)
    • Gagnant LinkedIn: Yann Pagnoni (bière marketing)
    • Gagnante Instagram: Arsène Grandjean (bière marketing)
    • Gagnant Facebook: Caroline De Allegri (bière à façon)

CETTE SEMAINE, ON DEGUSTE… 

  1. Dolorean de Docteur Gab’s (CH), 4.5%, une Session NEIPA anniversaire – pour les 20 ans de la brasserie! – légère et goutue à la fois.
  2. Löwen Weisse de la brasserie Löwenbräu (DE), 5.2% bière de type Hefe Weissbier, trouble, douce et désaltérante à souhait.

BLABLA DE LA SEMAINE

Commençons par la production:

  • La bière est produite à base de céréales (malt) concassées que l’on mélange dans de l’eau chaude afin d’en obtenir un moût sucré. Ce moût est ensuite porté à ébullition puis refroidi. A ce stade il est stérile, c’est-à-dire qu’il ne contient en principe aucune bactérie ou levure. On y ajoute des levures sélectionnées qui vont transformer le sucre contenu dans le moût en alcool et en gaz carbonique. 
  • Dans les brasseries artisanales, on refroidit les cuves en fin de fermentation, pour que les levures descendent et se déposent au fond de la cuve, c’est un processus naturel de clarification. La plupart du temps, on souhaite conserver une partie des levures pour la refermentation en bouteilles (mais pas trop, au risque de donner de mauvais goûts). 

Mais alors, pourquoi filtrer?

  • Dans les brasseries industrielles, les bières sont souvent filtrées car on ne souhaite pas que le breuvage devienne trouble lors du service. Le moût, après la fermentation, est filtré à froid et sous pression afin de conserver son gaz carbonique.
  • Certaines brasseries fermentent, filtrent et ensuite ajoutent d’autres levures pour la refermentation en bouteille (afin de masquer la souche principale). 
  • L’objectif de la filtration est également de stabiliser le produit, mais dans ce cas on recourt souvent à la pasteurisation après la filtration, afin de garantir que rien – ni levure, ni bactérie – ne fasse repartir une fermentation en bouteille.
  • Attention: ne pas confondre la filtration de la bière avant conditionnement (pour enlever les levures et stabiliser la bière) et la filtration du moût lors de la production de ce dernier, qui consiste à séparer le moût de malt des grains de malt. 

Et la turbidité?

  • Le blé tendre représente entre 20% et 70% des céréales utilisées pour une bière blanche. Cette utilisation du blé contribue à l‘aspect voilé de la bière, car ses protéines (il en est riche) demeurent en suspension et contribuent au passage à la persistance de la mousse.
  • Il peut également s’agir de levures en suspension (pour la Hefe Weissbier, parmi d’autres) ou d’une trop grande quantité de protéines non dégradées lors de l’ébullition du moût avant refroidissement et fermentation. Dans ce dernier cas, la bière peut présenter un goût de chou-fleur ou de carton. 
  • Cela dit, un “défaut” comme une sorte de “madération” peut être souhaité, voire recherchée pour certains type de bières (bières brunes fortes aux épices par exemple).
  • Une bonne bière craft est-elle nécessairement trouble ou limpide ? Comme souvent, il s’agit d’une question d’équilibre, mais attention à ne pas se faire piéger par les idées préconçues qui consistent à dire qu’une bière non filtrée et trouble sera meilleure qu’une bière filtrée limpide. 
  • Une bière non filtrée se conserve-t-elle plus longtemps?
  • En principe la réponse est non, car elle contient des levures qui au fil du temps risquent de donner de mauvais goûts à la bière, notamment en présence de chaleur ou de rayons du soleil, et sont susceptibles de s’oxyder en présence d’oxygène. 

Enfin, qu’est-ce que la pasteurisation:

  • La pasteurisation tire son nom des travaux de Louis Pasteur sur la stabilisation des vins au xixe siècle. Louis Pasteur s’intéressa à cette technique et déposa le 11 avril 1865 un brevet pour un procédé de conservation du vin par chauffage qui fut immédiatement appliqué au traitement de la bière.
  • La pasteurisation de la bière s’effectue avant ou après le soutirage, mais avant le conditionnement ; elle consiste en général à chauffer la bière durant 20 min à 60 °C.
  • Il existe trois techniques mises en œuvre depuis 1863 :
    • pasteurisation et stérilisation de la bière et des bouteilles séparément ;
    • les bouteilles de bière circulent durant 50 min à l’intérieur d’un pasteurisateur – ou tunnel de pasteurisation – où elles passent sous des jets d’eau chaude puis sont arrosées d’eau froide ;
    • la bière est chauffée rapidement jusqu’à ébullition par une « flash-pasteurisation » avant le soutirage dans des conditions stériles et à l’abri de l’air ambiant. Plus rapide et plus économique, cette façon de procéder permet ensuite un soutirage soit vers des bouteilles, soit vers des fûts.
  • Bien que les pasteurisateurs soient encore largement répandus, cette méthode datant du 19e siècle a laissé place dès le milieu du 20e siècle à la flash-pasteurisation, largement répandue dans d’autres catégories d’aliments (i.e. lait)
  • Selon Jeff Gunn, CEO de IDD Process and Packaging “Le rapport typique du coefficient de transfert de chaleur de la flash à la pasteurisation en tunnel est de 24:1. C’est de cette manière que pratiquement toutes les bières en fût sont conditionnées et expédiées sur de grandes distances. Cependant, cette méthode est relativement nouvelle pour les brasseurs nord-américains en ce qui concerne la bière en bouteilles et en canettes”.
  • La méthode de pasteurisation flash est utile pour les bières exportées, où le temps de livraison des logisticiens s’ajoute au cycle de stockage des distributeurs. 

INSPIRATIONS NIPCRAFT

#ARTICLE : un article qui reprend les propos de Jeff Gunn, pionnier de la bière aux US, Is flash pasteurization right for your craft beer?
#CITATION : “la défaite est un état d’esprit: personne n’est défait avant d’accepter la réalité de la défaite. Pour moi, la défaite n’est que temporaire, quel que soit le domaine. Le châtiment est de devoir redoubler d’efforts pour atteindre mon but. La défaite dit simplement que je n’ai pas fait ce qu’il fallait: c’est le chemin de la vérité et de la réussite.”  Bruce Lee

Suite & fin de Nipcraft podcast avec le prochain épisode POT DE DÉPART 

Nipcraft #019 – Les bières à façon

Share

Podcast: Téléchargement

Dans ce 19e épisode de Nipcraft podcast, @WarcoBrienza et @RaoulGendroz décrivent plusieurs scénarios de production parfois moins connus du public : contract brewing, bière à façon ou bière sous licence, voyons quelles sont les différences.

COMMUNAUTE

  • Claude Mavoungou le 3 septembre 2021 au sujet de la vidéo Nipcraft – Mise en canette : “il y a t-il une étape de pasteurisation ? si oui, comment se fait la pasteurisation du contenu des canettes une fois scellée ?” Il n’y a pas d’étape de pasteurisation dans cette vidéo, comme c’est souvent le cas avec les bières craft. Merci pour cette idée de sujet fort intéressant.
  • CONCOURS À BLOC! En cadeau : 5x6pack de bière À BLOC offert par Brasserie du Jorat, merci à elle! Pour cela, répondre à cette question dans les médias sociaux (Instagram, Facebook, Twitter, LinkedIn) : dans quelle catégorie la Calvinus a-t-elle été placée par @WarcoBrienza et @RaoulGendroz parmi les 5 décrites dans cette émission ?

CETTE SEMAINE, ON DEGUSTE… 

  1. Wittekop (BE), 5% bière de froment de type Weissbier, haute fermentation, pour le distributeur suisse Amstein 
  2. À BLOC (CH), 4.8%, produite par Brasserie du Jorat, une Pale Ale pour sportifs

BLABLA DE LA SEMAINE

Voici les différentes catégories (définitions)

  • Bière de brasserie: bière brassée et vendue par la brasserie qui l’a produite. Par exemple la Punk IPA de Brewdog ou la Houleuse de Dr Gab’s
  • Bières d’étiquette: bière classique d’une brasserie qui est commercialisée sous une étiquette différente représentant une autre marque de bière: par ex. un événement spécial ou des festivités publiques. Dans ce cas, on appelle la bière originale la “bière mère”. La bouteille de bière à étiquette contient donc exactement le même produit qu’une bouteille de bière mère. Seule l’étiquette change. Cette pratique est courante pour des marques vendues dans certains supermarchés.
  • Bière à façon: ne pas confondre bière à étiquette et bière à façon! Cette dernière est une bière originale brassée dans une brasserie, mais commercialisée le plus souvent d’une manière durable par une autre entreprise, par exemple la belge Wittkop par le distributeur suisse Amstein, ou À bloc de Brasserie du Jorat

(exemple: A bloc (Jorat), Wittekop)

  • Bière sous licence: une bière brassée ailleurs, selon la recette et des conditions de production prescrites par la brasserie originale. Par exemple Heineken produit ses bières sur les marchés où elles sont consommées (par exemple au Maroc)
  • Bière “marketing”: l’étiquette raconte une histoire, qui n’est pourtant pas/plus authentique (!). C’est le cas de Calvinus, une bière qui laisse à penser qu’il s’agit d’un produit local, mais qui est produite en Appenzell suite à un rachat ayant eu lieu en 2001 (2 ans après sa création). Il s’agit-là d’une forme de brassage sous contrat: on loue une autre brasserie pour produire et emballer la bière.

À noter que…

  • La provenance sur l’étiquette n’est pas toujours claire, malgré l’obligation légale de mentionner le producteur et le pays 
  • En cas de doute: 
    • Bov.ch
    • Une visite sur le site de la brasserie. S’il s’agit d’une brasserie de production, il devrait y avoir des photos de cuves et/ou la possibilité de visiter. 
    • L’équipe Nipcraft vous recommande deux adresses pour des bières locales made in Geneva: la Brasserie des Murailles ou le Chien Bleu.

INSPIRATIONS NIPCRAFT
#VIDEO : La Suisse, pays de la bière artisanale par l’émission À Bon Entendeur sur RTS 
#LIVRE: Be water my friend de Shannon Lee (fille de Bruce Lee)
#CITATION : “Tu ne peux pas descendre deux fois dans les mêmes fleuves, car de nouvelles eaux coulent toujours sur toi” Héraclite (traduction de Raymond Burnet)

Nip$ales présente: 5tracks #003

Share

Podcast: Téléchargement

O&R stands for “Originals and Remixes”, a bunch of tracks produced by Swiss electronic creators put together with remixes of international artists, or songs of SickSpud himself. Caution: this 30 min. podcast sounds like a dj-set starting with some dark techno and ending up with much heavier basses!

#Call4Artists are you an independent artist willing to showcase your techno track(s) ? Please send your music to info[at]odiolab.ch : every submitted track will be reviewed !

More details about the track listing on Odiolab’s website: www.odiolab.ch/series/5tracks/

Photo by Fidel Fernando

Nip$ales présente: Airccelerate 041

Share

Podcast: Téléchargement

“Le vrai challenge est de savoir comment transformer ses gens pour pouvoir embrasser la culture data.” Jérémie Wagner, CEO de Business&Decision Suisse

Implémenter de nouveaux outils technologiques qui génèrent et utilisent la data est une chose, mais activer le potentiel de la data dans le quotidien des collaborateurs en est une autre. Selon l’enquête Big Data and AI Executive 2020 réalisée par NewVantage Partners, plus de 90% des collaborateurs indiquent que les difficultés éprouvées ne viennent pas de la technologie, mais des personnes et des processus en place. 

La révolution digitale est elle aussi culturelle : on croit la transformation numérique réussie lorsque les équipes se sont familiarisées avec de nouveaux outils, mais c’est surtout lorsqu’elles comprennent les enjeux et l’intérêt des données qu’il en résulte des effets de synergies dans toute l’organisation.

C’est avec deux experts en transformation digitale que @WarcoBrienza aura l’occasion d’aborder la question de la culture data: Jérémie Wagner, directeur général de Business&Decision Suisse sera accompagné par son Consulting Director, Benjamin Protais. Tous deux œuvrent pour la mise en place de stratégies d’entreprise reposant sur le potentiel des données.

Retrouvez les notes complètes de cet épisode, ainsi que tous les podcasts d’Airccelerate sur le site de l’association Odiolab: www.odiolab.ch/series/airccelerate/

Photo by Alexander

Nip$ales présente: Airccelerate 040

Share

Podcast: Téléchargement

“C’est un fantasme dans le marketing: un écosystème qui s’autosuffit.” Mehdi Moussouli, CEO de l’agence PULSE.digital

Pour une organisation à but lucratif, la vente constitue souvent le nerf de la guerre. Le digital a littéralement fracturé le marché en amenant avec lui une multiplication des canaux permettant d’accéder aux clients ; autant de nouveaux moyens pour prendre contact, mais comment convertir ces processus de contact client en véritable stratégie de relation client ?

Les solutions informatiques de type CRM – pour Customer Relationship Management – y contribuent, ainsi que le lead scoring auquel elles s’emploient, au travers d’interactions générées auprès de clients/prospects et suivies à l’aide de KPI’s (Key Performance indicators). 

Dans cet épisode d’Airccelerate podcast, WarcoBrienza remet sa casquette de vendeur pour échanger avec Mehdi Moussouli, fondateur de l’agence PULSE.digital dont le siège est en Suisse, avec des bureaux de développement au Maroc et au Sénégal. Avec son profil résolument orienté business et disposant d’une bonne compréhension technique, c’est une occasion en or pour cerner comment CRM, newsletters et téléchargements de livres blancs peuvent servir les relations humaines.

Retrouvez les notes complètes de cet épisode sur le site d’Odiolab podcasts.

Photo de Monstera