Archives de catégorie : nipsales

Nip$ales présente: Airccelerate 045

Share

Podcast: Téléchargement

« L’identité du patient est le point de départ de l’interopérabilité dans l’hôpital. » Simon Chassain (Enovacom)

Dans le domaine médical, du travail reste à faire pour que les algorithmes d’intelligence artificielle puissent réellement être mis au point à partir du Big Data

La valorisation des données de santé est devenue un enjeu majeur qui doit favoriser l’éclosion de services innovants pour apporter une meilleure qualité de soin, tout en réduisant les coûts. Ce, non seulement à l’hôpital mais dans l’ensemble d’un territoire. Malgré plusieurs initiatives récentes, nombreuses sont les informations encore isolées par établissement médical, restreignant le potentiel des données.

Fondé en 2002, Enovacom est leader sur le marché des solutions d’interopérabilité en France, avec une présence notable dans plusieurs pays européens ainsi qu’outre-atlantique. Cette société connecte les data flows entrants et sortants à l’échelle d’hôpitaux universitaires, de groupements hospitaliers territoriaux (GHT) voire de régions entières. Simon Chassain, directeur des ventes à l’international pour Enovacom et membre du conseil de l’association French Healthcare, dressera le tableau des enjeux tournant autour des données patients.

Parcourez les notes complètes de cet épisode ainsi que la liste des questions posées à Simon sur le site d’Odiolab podcasts.

Nip$ales présente: Airccelerate 044

Share

Podcast: Téléchargement

“ Avec la norme R2S4Care, l’hôpital devient l’élément fédérateur d’un écosystème santé.” Jean-Pierre Poinsignon, Smart Building Alliance

En France, 70 millions de mètres carrés de bâtiments de santé sont potentiellement à transformer afin de répondre aux enjeux d’amélioration concernant :

  • l’expérience du patient ;
  • la facilité d’accès aux soins (i.e. déserts médicaux) ;
  • la qualité de vie au travail du personnel soignant ;
  • l’optimisation des coûts opérationnels des institutions de santé.

Quatre défis pour lesquels la notion de Smart Hospital peut apporter des réponses. 

Selon l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA), l’hôpital intelligent se définit comme « un hôpital qui s’appuie sur des processus optimisés et automatisés dans un environnement numérique avec des objets interconnectés, notamment basé sur l’Internet des objets (IoT), afin d’améliorer les procédures de soins aux patients existantes et d’introduire de nouvelles fonctionnalités. » Il s’envisage donc comme une réponse technologique aux questions sanitaires, mais cela suffira-t-il ?

Diplômé de l’EPITA Systèmes et Réseaux, Jean-Pierre a commencé sa carrière au sein de cabinets de conseil en tant que spécialiste des infrastructures technologiques et des systèmes automatisés pour les bâtiments. Il a ensuite rejoint Microsoft où il a été en charge de l’équipe Enterprise Strategy & Digital Advisory de Montréal et s’est concentré sur l’expérience numérique au sein des bâtiments. De retour en France en 2017, il a monté une offre dédiée aux Smart Building avec un focus sur les hôpitaux. Aujourd’hui directeur associé chez Qwanza à Paris, il monte la Wise Factory et s’active comme coordinateur régional SBA Ile-de-France en tant que membre de la commission Smart Hospital – R2S4Care.

Parcourez les notes complètes de cet épisode ainsi que la liste des questions posées à Jean-Pierre sur le site d’Odiolab podcasts.

Nip$ales présente: Airccelerate 043

Share

Podcast: Téléchargement

“En Suisse, nous n’avons pas la culture de la ‘Coopétition’” Thierry Dagaeff, membre de la direction du H4

La santé est un domaine de prédilection pour l’innovation. Avec ses big pharma – Novartis ou Roche, cette dernière n’étant pas seulement la plus grande entreprise pharmaceutique de Suisse, mais aussi la 2e au monde en termes de capitalisation boursière – ses hôpitaux au top des classements internationaux (le CHUV à Lausanne est placé au 11e rang, les HUG à Genève au 32e dans le classement 2022 du magazine Newsweek) et les instituts de recherche voués aux sciences de la vie, la santé fait plutôt recette en Suisse.

La vallée de la santé ou Health Valley, par analogie avec la Silicon Valley californienne, couvre la région de Suisse occidentale où le secteur des sciences de la vie s’étend de Genève à Berne, y compris les sept cantons de Berne, Fribourg, Genève, Jura, Neuchâtel, Valais et Vaud. Ce cluster représente près de 750 entreprises et 20’000 collaborateurs, ainsi que 500 laboratoires universitaires et 5’000 chercheurs. Cette forte concentration sur un territoire réduit de scientifiques, d’entrepreneurs et d’investisseurs rend la région propice aux synergies.

Rompu à l’exercice, Thierry Dagaeff apporte sa contribution à cet écosystème avec deux casquettes complémentaires: celle de chef de projet pour le SILAB, laboratoire de l’innovation hébergé par l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source et pour H4, nouveau hub d’innovation collaborative dédié aux soins et à la santé dans le canton de Vaud. 

Parcourez les notes complètes de cet épisode ainsi que la liste des questions posées à Thierry sur le site d’Odiolab podcasts.

Nip$ales présente: Airccelerate 042

Share

Podcast: Téléchargement

“L’avantage quantique, c’est utiliser les problèmes difficiles pour les ordinateurs classiques et ramener des mois de calculs à quelques secondes ou minutes.” Xavier Vasques, CTO d’IBM Technology

L’informatique quantique constitue un champ de recherche dont les promesses intéressent de nombreux secteurs (chimie, médecine, transports, environnement, etc.).

Le bit a traduit l’ensemble des calculs dont l’humanité était capable jusqu’ici. Tandis qu’un ordinateur standard est régi par une suite de 0 et de 1, l’ordinateur quantique utilise des Qubits, des bits quantiques prenant différentes probabilités utilisant à la fois le 0 et le 1. Cela permet d’effectuer des calculs complexes, encore difficiles – ou trop long – à entreprendre avec les technologies.

Titulaire d’un master en mathématiques de l’Université Pierre et Marie Curie, d’un master en informatique du Conservatoire National des Arts & Métiers et d’un doctorat en neurosciences de la Faculté de Médecine de Montpellier, Xavier Vasques rejoint l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en 2013 en tant que mathématicien et responsable de la section Analyse de données et la section Atlas du Cerveau pour les projets Blue Brain et Human Brain. Il est aujourd’hui le CTO d’IBM Technology et dirige le Laboratoire de Recherche en Neurosciences Cliniques à Montpellier.

Lors de son intervention au cycle de conférences DataTrends le 5 novembre 2021 à Lausanne, Xavier Vasques a illustré comment des industries de pointe vont se trouver remodelées grâce à l’informatique quantique, cas d’usage à l’appui.

Parcourez les notes complètes de cet épisode ainsi que la liste des questions posées à Xavier sur le site d’Odiolab podcasts.

Nip$ales presents: ALPS podcast 003

Share

Podcast: Téléchargement

Welcome to the podcast of ALPS, the conference that wants to make us aware of psychedelic science and its effects on the psyche. A whole program with many speakers from Switzerland, Europe and all over the world. 

In this episode, @syde welcomes Peter Gasser, DR. MD, Physician for psychiatry and psychotherapy, Swiss Medical Society for Psycholytic Therapy.

Psychiatrist and psychotherapist, working in his own practice in Solothurn (Switzerland), Peter Gasser was trained in psychodynamic methods as well as in psychedelic therapy. He has been a member of the Swiss Medical Society for Psycholytic Therapy (SAePT) since 1992 and its president since 1996.

After 2007, he conducted two studies on LSD-assisted therapy in patients with anxiety due to life-threatening illnesses. Since 2014, he has held individual licences from the Swiss Government Office for Public Health (BAG) for therapy with mind-altering substances.

Get all questions asked to Peter and more details on Odiolab’s website: www.odiolab.ch/series/alps-podcast/AwarenessLecturesPsychedelicScience

Photo by Merlin Lightpainting

Nip$ales présente: ALPS podcast 002

Share

Podcast: Téléchargement

Bienvenue dans le podcast d’ALPS, la conférence qui veut nous sensibiliser sur la science psychédélique et ses effets sur la psyché. Tout un programme, avec plein de conférenciers venus de Suisse, d’Europe et du monde entier.

Dans cet épisode, nous accueillons Vincent Verroust, doctorant en histoire des sciences en France et consultant à l’hôpital Paul Brousse pour la reprise des essais cliniques sur les substances contrôlées. Il est aussi enseignant et membre fondateur de la société française de psychédélisme.

Plus d’information sur le site d’Odiolab podcasts: www.odiolab.ch/series/alps-podcast/

Photo by cottonbro

Nip$ales présente: ALPS podcast 001

Share

Podcast: Téléchargement

Welcome to the podcast of ALPS, the conference that wants to make us aware of psychedelic science and its effects on the psyche. A whole program with many speakers from Switzerland, Europe and all over the world.

In this episode, we welcome Peter Oehen, MD, Psychiatrist at University of Basel, SÄPT member, Head researcher for the Swiss MAPS program.

Get all questions asked to Peter and more details on Odiolab’s website: www.odiolab.ch/series/alps-podcast/AwarenessLecturesPsychedelicScience

Photo by Fiona Art

Nip$ales présente: 5tracks #003

Share

Podcast: Téléchargement

O&R stands for “Originals and Remixes”, a bunch of tracks produced by Swiss electronic creators put together with remixes of international artists, or songs of SickSpud himself. Caution: this 30 min. podcast sounds like a dj-set starting with some dark techno and ending up with much heavier basses!

#Call4Artists are you an independent artist willing to showcase your techno track(s) ? Please send your music to info[at]odiolab.ch : every submitted track will be reviewed !

More details about the track listing on Odiolab’s website: www.odiolab.ch/series/5tracks/

Photo by Fidel Fernando

Nip$ales présente: Airccelerate 041

Share

Podcast: Téléchargement

“Le vrai challenge est de savoir comment transformer ses gens pour pouvoir embrasser la culture data.” Jérémie Wagner, CEO de Business&Decision Suisse

Implémenter de nouveaux outils technologiques qui génèrent et utilisent la data est une chose, mais activer le potentiel de la data dans le quotidien des collaborateurs en est une autre. Selon l’enquête Big Data and AI Executive 2020 réalisée par NewVantage Partners, plus de 90% des collaborateurs indiquent que les difficultés éprouvées ne viennent pas de la technologie, mais des personnes et des processus en place. 

La révolution digitale est elle aussi culturelle : on croit la transformation numérique réussie lorsque les équipes se sont familiarisées avec de nouveaux outils, mais c’est surtout lorsqu’elles comprennent les enjeux et l’intérêt des données qu’il en résulte des effets de synergies dans toute l’organisation.

C’est avec deux experts en transformation digitale que @WarcoBrienza aura l’occasion d’aborder la question de la culture data: Jérémie Wagner, directeur général de Business&Decision Suisse sera accompagné par son Consulting Director, Benjamin Protais. Tous deux œuvrent pour la mise en place de stratégies d’entreprise reposant sur le potentiel des données.

Retrouvez les notes complètes de cet épisode, ainsi que tous les podcasts d’Airccelerate sur le site de l’association Odiolab: www.odiolab.ch/series/airccelerate/

Photo by Alexander

Nip$ales présente: Airccelerate 040

Share

Podcast: Téléchargement

“C’est un fantasme dans le marketing: un écosystème qui s’autosuffit.” Mehdi Moussouli, CEO de l’agence PULSE.digital

Pour une organisation à but lucratif, la vente constitue souvent le nerf de la guerre. Le digital a littéralement fracturé le marché en amenant avec lui une multiplication des canaux permettant d’accéder aux clients ; autant de nouveaux moyens pour prendre contact, mais comment convertir ces processus de contact client en véritable stratégie de relation client ?

Les solutions informatiques de type CRM – pour Customer Relationship Management – y contribuent, ainsi que le lead scoring auquel elles s’emploient, au travers d’interactions générées auprès de clients/prospects et suivies à l’aide de KPI’s (Key Performance indicators). 

Dans cet épisode d’Airccelerate podcast, WarcoBrienza remet sa casquette de vendeur pour échanger avec Mehdi Moussouli, fondateur de l’agence PULSE.digital dont le siège est en Suisse, avec des bureaux de développement au Maroc et au Sénégal. Avec son profil résolument orienté business et disposant d’une bonne compréhension technique, c’est une occasion en or pour cerner comment CRM, newsletters et téléchargements de livres blancs peuvent servir les relations humaines.

Retrouvez les notes complètes de cet épisode sur le site d’Odiolab podcasts.

Photo de Monstera