Nipdev 13 – Les Applications Reactives

Share

Podcast: Téléchargement

Meilleurs voeux 2014 à tous les auditeurs de la communauté NipTech.

Un premier numéro de l’année en duo avec @fXzo et @antoined.

The Reactive Manifesto http://www.reactivemanifesto.org/

Le cours sur Coursera dédié aux applications réactives : https://class.coursera.org/reactive-001

Node.js le framework évènementiel pour développer des applications serveurs en javascript et ses cousins vert.x pour la machine virtuelle ou twisted en Python.

Reactive Extensions et ses implémentations sur d’autres plate-formes que microsoft:

Reactor : l’extension reactive de Spring.

Reactphp pour écrire des applications reactives (même) en php.

Une explication du pattern Reactor et des exemples d’implémentations dans de nombreux langages : http://en.wikipedia.org/wiki/Reactor_pattern

Une explication très pédagogique des Iteratee : Understanding Play2 Iteratee for normal humans

 Evènements

Devoxx France se tiendra du 16 au 18 avril à Paris. Les inscriptions sont ouvertes avec un tarif réduit jusqu’au 15 février. Le call for paper est ouvert jusqu’au 2 février.

3 réflexions au sujet de « Nipdev 13 – Les Applications Reactives »

  1. Bonne année à vous également.

    Pour l’histoire de la promesse et de l’asynchone, ça fait penser au onload de la classe Image en javascript
    Car lorsque l’on créé un objet image à l’aide d’une source, on ne sais pas combien de temps le navigateur va mettre pour charger celle-ci (cela dépend de la connexion internet, du device, du nombre d’images à rapatrier…)
    D’où les sprites

    Pour information, je tiens un journal de bord sur le developpement d’un RTS en HTML5 sur developpez.com (projet disponible sur github)
    http://jeux.developpez.com/actu/65896/Journal-de-la-creation-d-un-RTS-en-HTML5-suivez-etape-par-etape-la-naissance-d-un-jeu-de-strategie/
    J’ai fait la gestion de sprite hier soir 😉 Reste les animations, la gestion d’attaque, multiplayer…

  2. Merci pour cette introduction au « reactive » en programmation.
    Si j’étais déjà vaguement familier du concept, j’apprécie beaucoup qu’on sorte un peu du monde Java (et sa JVM) pour une fois.
    Car, nous ne sommes pas tous développeur Java et certains doivent composer avec d’autres langages comme Python, PHP ou Javascript.
    Vivement le prochain numéro.

Laisser un commentaire