10 réflexions au sujet de « Nip$ales 013 – La Vérité du terrain ne ment jamais »

  1. Pas d’accord avec le commentaire de Damien (de l’épisode précédent concernant le DAB), certes ce sujet m’intéresse, mais ce que j’apprécie dans les podcasts (et chez NipCast en particulier) ce sont les expériences personnelles, peu importe le sujet.

    Contrairement à la radio où le ton est souvent neutre, les podcasts ont cette liberté de parole, et des thèmes abordés. Je vous invite d’ailleurs à (ré)écouter l’intervention de Patrick Beja à la conférence Podcastsuisse, qui revient brillamment sur ces différences.

    Quand on écoute un podcast, on se sent proche des podcasteurs, et le fait d’aborder des thèmes « perso » rapproche podcasteurs et auditeurs.
    Continuez ! 😉

    1. Un avis bien trempé, comme j’aime 🙂 réaction en 2 temps de ma part:

      – j’assume complètement le lien souhaité entre « expérience personnelle » et « rapport avec la vente »: dans le cas de la radio digitale, je tente actuellement, avec beaucoup d’énergie, de « vendre » le DAB en Suisse. C’est cette histoire que nous avons voulu raconter

      – force est de constater que ce thème, la radio (digitale), ne passionne pas. C’est un constat qui ressort de mes échanges (avec des partenaires pros et/ou public)… et des stats + comments de l’épisode 12, peu brillant en comparaison avec d’autres!

      la radio n’est plus aussi cool que dans les années 60. Mais on bosse dessus 😉

      1. La radio 2.0 c’est le podcast: la VOD de l’audio 😉
        Enfin la possibilité d’écouter ses émissions préférées quand et ou on le souhaite (difficile d écouter la radio dans le métro)

  2. Je confirme aussi que la radio digitale c’est intéressant car on a un retour d’expériences, ce n’est pas juste de la promotion gratuite de la technologie.
    Très bonne analyse sur la seconde vie des bouteille de Coca-Cola.
    Excellente partie inspiration que ce soit sur l’article ou sur la quote.
    Continuez comme ça mais ayez aussi des invités de temps en temps ça amènera un vent nouveau et de changement pour rebooster les audiences !

  3. Bonjour,
    Je partage une expérience avec vous, les magasin Picard surgelé (vente de produits surgelés en France) ont une série de promotion en cours « les surprises de l’été ». Les premières promotions ont été « le produit X vous est offert pour 25€ d’achat » (produit X entre 2.5€ et 4€), si le produit m’intéressait j’ai été en magasin et j’ai profité de l’offre (je l’ai fait 2 fois, le 3ème produit ne m’intéressait pas donc je n’y ai pas été la 3ème fois), puis il ont fait une offre avec 30% de réduction sur une sélection de produits (ça ne m’a pas incité à aller en magasin), finalement la dernière offre en date est un bon de réduction de 2.5€ pour 25€ d’achat minimum et là je suis à nouveau tenté d’y aller. Je trouve ça intéressant de voir que selon comment est présenté l’opération promotionnelle on est plus ou moins tenté d’en profiter. Ceci peut être l’objet d’une discussion dans un prochain épisode.

    1. Bel exemple d’incitation(s) pour le shopper. les mécanismes promotionnels et leur impact sur le CA et la rentabilité, on pourrait encore en parler des heures 🙂 à vrai dire, nous avions déjà abordé ce sujet pour le domaine de l’eau minérale. Ce qui serait vraiment bien, c’est d’avoir des chiffres concrets pour quelques domaines d’activités et des mécanismes promotionnels bien décrits. Ce ne sera pas facile à obtenir, car ces infos sont méchamment confidentielles! Sujet toutefois intéressant, je le garde en mémoire.

Répondre à GLX (@GLXyr) Annuler la réponse.