Club Nipédu #1 & #2 : Optimiser ma veille informationnelle : objectifs, outils et process [PRODUCTIVITÉ]

Share

Le Club Nipédu, c’est tous les lundi sur Clubhouse à l’heure du goûter (17h30) pour parler ensemble Éducation, Productivité et Numérique

Lundi 1er mars 2021, lundi 8 mars 2021

«On sera toujours moins bons que Google search.»

François, entrepreneur (data analyse), room du 1er mars

La synthèse

Les participants l’ont tous reconnu : organiser sa veille est difficile. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils disent venir participer au double rendez-vous qu’a consacré le Club Nipédu à cette thématique. Entre flux RSS, réseaux sociaux, infolettres et bricolage « maison » à partir d’outils fétiches, deux heures d’échanges riches et conviviaux pour partager et prendre la première bonne résolution pour optimiser sa veille.

Ce qu’on en a retenu

La veille, c’est compliqué

La veille informationnelle (technique, institutionnelle, pédagogique) est difficile à tenir dans la durée. Elle est souvent reléguée en dernière position de la To do et passée à la trappe par les individus comme par la plupart des organisations malgré les bonnes intentions.

Faites confiance à un expert

La veille est une affaire d’expertise. Qu’elle relève de compétences professionnelles ou de compétences développées à titre personnel, une veille efficace repose sur des connaissances (outils, réalité du web, conscience des limites) et des savoir-faire (maîtrise d’outils et de techniques).

Objectif(s) veille

Une veille sans objectif précis (SMART) est une entreprise potentiellement vouée à l’échec. Il est important avant de commencer de savoir pourquoi vous vous lancez dans une veille structurée : amélioration de son niveau informationnel pour rester compétitif, besoin de documentation, personal branding… Commencez par bien définir votre objectif.

Calibrer et cibler

Puisqu’on ne peut prétendre à l’omniscience de la machine, soyons fiers et jouons avec les splendides limites de notre humanité. Fixons nous des limites de temps à dédier à la veille et circonscrivons notre veille aux domaines qui nous intéressent le plus (voir objectifs ci-dessus) et pour lesquels nous sommes experts ou souhaitons monter en expertise. Combien de temps accordez-vous à votre veille, sur quelle(s) thématique(s) ? Est-ce suffisamment précis pour être efficace ?

Venez comme vous êtes

Plutôt réseaux sociaux ou flux RSS ? Consultation quotidienne, méthodique, automatisée ou “à la main” des médias nationaux ou spécialisés ? Infolettres (newsletters) ? À moins que vous ayez concocté votre petite recette secrète à base d’automation ? Pour vous installer dans une veille efficace, faites-vous plaisir avec un environnement qui vous ressemble. Les sentiment de compétence, de contrôlabilité et de sécurité vous conduiront naturellement à explorer de nouveaux territoires pour une veille enrichie.

La minute philo

À l’heure de l’infobésité, des bulles informationnelles, du buzz, de l’infox, votre veille devrait fondamentalement servir un projet d’émancipation et de renouvellement. Elle a pour vocation d’ ouvrir vos horizons … avec un petit goût de subversion.

Les recos

  • Notion : une solution pour toutes les réunir ;
  • LinkedIn : Le réseau social préféré des participants pour une veille efficace ;
  • Flint : un petit robot pour nous prêter main forte ;
  • Techtrash : Une infolettre pas comme les autres qui donne le ton.

C’est pas fini

Envie de prolonger les échanges discussion ? Partagez-nous vos astuces de veille #ClubNipédu @Nipedu sur Twitter et rejoignez-nous tous les lundis à 17h30 sur Clubhouse.

Retrouvez le dernier épisode de Nipédu dédié aux INTELLIGENCE[S] ARTIFICIELLE[S]

Laisser un commentaire