Archives par mot-clé : Stoicisme

Nipmédite 006 – La méditation, pratique mentale ou nouvelle manière de vivre?

Podcast: Téléchargement

Nipmédite, c’est le podcast de la famille Nipcast qui parle de la #Vie, de #Silence et de #PleineConscience, animé par Lothar Bielke et marco_nip.

Dans Nipmédite 005, nous avons vu comment Habiter son corps et rester à son écoute, afin de nous approcher de Qui nous sommes. Vous aurez remarqué que c’est assez difficile, qu’il peut y avoir pendant 20 minutes de méditation beaucoup d’émotions ou de pensées. Peut-être vous êtes-vous posé la question de quoi faire avec ces pensées, comment les traiter. Cette semaine, nous allons parler des pensées et d’émotions, du rôle qu’elles jouent dans notre vie et comment la méditation peut influencer notre manière de vivre.

PERSO/COMMUNAUTE

LA CITATION DE LA SEMAINE

« Seigneur, donne-moi la sérénité d’accepter ce qui ne peut pas être changé, le courage de changer ce qui peut l’être, et la sagesse de bien faire la différence entre les deux. » La prière de la sérénité chez les Alcooliques Anonymes

“Cette prière propose d’obtenir la sagesse de faire la différence entre le changeable et l’inchangeable. Plusieurs versions tentent de raconter l’origine de la prière. On aurait attribué son origine à Marc Aurèle (121 – 180), empereur romain et adepte du stoïcisme dont elle reflète l’attitude fondamentale que l’homme devrait avoir face à la vie. Cependant d’autres sources semblent indiquer qu’elle ait été écrite en 1932 par le Docteur Reinhold Niebuhr (1892–1971), tandis que d‘autres versions affirment qu’elle fut inspirée de Boèce ou même de François d’Assise.” Source Wikipedia

Le stoïcisme s’appuie sur la distinction centrale entre les choses qui dépendent de nous et sur lesquelles nous pouvons agir et les choses qui ne dépendent pas de nous et sur lesquelles nous n’avons aucune prise. Pour vivre heureux et libre selon les stoïciens, il ne faut pas lutter en vain contre ce qui ne dépend pas de nous, mais au contraire l’accepter et nous abstenir des vices et passions qui nous y exposent. Le stoïcisme part du postulat que « Ce qui trouble les hommes ce ne sont pas les choses mais les opinions qu’ils en ont. » Il convient donc d’agir sur ces dernières.

Quand nous nous arrêtons un moment pour rester en silence, en dirigeant l’attention vers l’intérieur, nous commençons à entrer plus en contact avec nos émotions et nos pensées. Ainsi la méditation a le potentiel de les faire remonter à la surface et à nous aider à mieux les comprendre. Elles deviennent ainsi accessibles à la cognition, ce qui augmente notre capacité à évoluer.

“La méditation rappelle qu’il existe toujours une relation entre l’observateur et la chose observée. Or la science, en Occident, s’est développée jusqu’à une époque récente dans l’idée que la chose observée est indépendante de l’observateur.” Source: article la croix

Méditation de 15 minutes guidée par Lothar

Méditation assise centrée sur le souffle et le corps avec prise de conscience des pensées: commencer par identifier ses pensées, puis les “étiqueter” et enfin rediriger l’attention sur son souffle et son corps.

INSPIRATIONS