Nipsource – épisode 1

Podcast:  Téléchargement

Opensource hardware, projet de téléphone “ouvert” 
Le projet Ara continue, une phase de test est prévu pour le marché porto-ricain
Et oui, on se rapproche petit à petit d’une sortie en série d’un projet qui paraissait utopique
Ce projet à contre courant de la volonté actuelle du “smartphone jetable” qui se veut plus toujours plus fin/léger au dépend de sa maintenance (batterie inamovible)
http://www.developpez.com/actu/80249/Projet-Ara-Google-lance-ses-smartphones-modulaires-en-phase-pilote-a-Porto-Rico-la-societe-a-devoile-un-nouveau-prototype/

La ville de Munich membre du board de The Document Foundation (LibreOffice)
http://blog.documentfoundation.org/2015/01/12/the-city-of-munich-joins-the-document-foundation-advisory-board/
http://www.linuxvoice.com/the-big-switch/

Depuis 2011, la ville de Munich organise le LibreOffice HackFest qui cherche à améliorer les options spécifiquement pour des usages en entreprise.

Projet LiMux: entre 2005 et 2013, ils ont migré 16000 postes dans 11 services différents vers un OS open source. Le but était :
– introduire un OS open source et gratuit et baser toutes les communications sur des standards open
– avoir des procédures administratives indépendantes des plateformes
– utiliser une plateforme IT standardisée avec des bases de données et des applications stables et solides.
– avoir des procédures sécurisées et surtout contrôlables (contrairement à ce que Microsoft proposait à l’époque : réponses floues sur la sécurité).
Ils avaient commencé par utiliser OpenOffice mais sont repassés sur le standard LibreOffice lors du schisme avec Oracle.

Un bug de Steam sous Linux peut effacer toutes vos données 
Il faut entendre la suppression possible des données stockées sur un disque. Le bug arrive quand un utilisateur cherche à changer le repertoire racine de Steam. L’opération entraîne d’abord un crash du client puis sa réinstallation et l’exécution d’une ligne de code qui, en cherchant à faire le ménage dans l’arborescence de Steam sans retrouver son répertoire dédié, décide de supprimer tout le contenu d’un disque à partir de sa racine. Il s’agit en fait de la version extrême du comportement qu’adopte le client Steam sous Windows lorsque l’on choisit de l’installer ailleurs que dans son repertoire d’origine. Valve planche sur la question et demande à toute personne ayant rencontré le problème de se manifester à : linux@valvesoftware.com. En attendant, ne bidouillez pas vos fichiers Steam sous Linux.
http://www.jeuxvideo.com/news/414601/un-bug-steam-capable-d-effacer-vos-donnees-sous-linux.htm

Open Roberta Project
http://www.open-roberta.org/index.php?id=37&L=1
http://9to5google.com/2014/11/04/googles-open-roberta-project-is-teaching-germanys-youth-how-to-program-robots/

Open Roberta est la suite de l’initiative Fraunhofer appelée “Roberta” dont le but est d’apprendre avec des robots. Depuis 10 ans, l’initiative permet à des enfants de se familiariser avec des robots et d’apprendre la programmation, la tech et les sciences naturelles. Plus de 30000 enfants y ont participé au travers de 600 cours différents. Roberta fait maintenant partie du paysage allemand de l’éducation.

Le projet est porté par Fraunhofer IPA (Institut für Produktionstechnik und Automatisierung), et Google et Lego y contribuent.

Le projet Open Roberta est une plateforme open source sur le cloud qui peut être utilisée à tout moment avec n’importe quel fureteur.
On peut programmer des robots lego Mindstorms. La plateforme fournit de nombreux blocs de programmation qui permettent de programmer des moteurs, des capteurs ou des briques de légo EV3. L’approche est basée sur une programmation graphique pour permettre aux débutants de commencer facilement.

Tout est open source, la plateforme et l’environnement de développement. Le développement a été d’abord fait par Google en collaboration avec des experts IT et des profs du réseau Roberta et des profs et des étudiants d’universités. Maintenant, c’est ouvert à tout le monde. Tout open source est une décision de Google pour réduire les obstacles et rendre les modifications de la plateforme plus souples et plus rapides à faire.

Une des idées fondamentales est d’encourager les filles et les femmes à devenir des modèles pour les générations futures.
Une des autres idées de Google, c’est le recrutement. Ils cherchent désespérément à embaucher des talents. Selon BITKOM (syndicat des entreprises du numérique et télécom comme Syntec), l’Allemagne manque de 39000 experts IT par an.

Fork serveur opensource: io.js première beta du fork de node.js
Avec une nouvelle version du moteur JavaScript V8 et le support de 110 000 modules mpn
Cette version se distance de Node.js en offrant des fonctionnalités qui ne sont pas encore prises en charge par celui-ci.
o.js est développé suivant un modèle de gouvernance ouvert. C’est justement cet aspect qui avait divisé la communauté Node.js, car plusieurs contributeurs importants (dont 5 des sept premiers contributeurs au projet Node.js) s’étaient offusqués de l’interférence de l’entreprise Joyent dans le processus de développement de l’outil, qui ralentissait ou compliquait le projet.
http://www.developpez.com/actu/80206/Io-js-le-fork-de-Node-js-sort-en-version-beta-avec-une-nouvelle-version-du-moteur-JavaScript-V8-et-le-support-de-110-000-modules-mpn/

Linux version Corée du Nord :
En 2002, la Corée du Nord a pris le parti de développer son propre OS en l’articulant autour du noyau Linux. Ces travaux ont été pris en charge par le Korea Computer Center afin de remplacer Windows. Alors que les anciennes interfaces ressemblaient à Windows, dans sa version 3.0, les développeurs ont cette fois décidé de cloner OS X.
Red Star OS serait principalement utilisé au sein des agences gouvernementales. D’après un expert britannique en sécurité, l’OS présenterait un nombre impressionnant de vulnérabilités découlant le plus souvent des erreurs basiques au sein du code source. Il serait facile d’injecter des commandes à distance et les permissions des fichiers seraient particulièrement faciles à modifier.
Le navigateur par défaut, Naenara Browser, est un fork d’une très ancienne version de Firefox et révèle plusieurs informations sur la manière dont le pays entretien son réseau interne, qui ressemble à un intranet géant.
L’un des autres éléments étranges est la présence d’un conteneur capable de faire tourner les applications conçues pour… Windows 3.0. Aussi, les développeurs ont fait usage de l’environnement de bureau KDE et soigneusement pris le soin de copier l’interface graphique d’OS X, qu’il s’agisse du style des fenêtres, des préférences du système, de l’explorateur de fichiers, du dock et même du curseur de la souris.
http://mobile.clubic.com/linux-os/actualite-749677-red-star-3-os-coree-nord-inspire-os.html

Fusil Linux
http://www.zdnet.com/article/the-trackingpoint-338tp-the-linux-rifle-thats-accurate-up-to-a-mile/#ftag=RSSbaffb68
http://www.open-source-guide.com/Actualites/Un-fusil-linux-precis-a-plus-d-un-kilometre
http://tracking-point.com/

Présenté au CES à Las Vegas en Janvier.

Le projet TrackingPoint, développé à Austin au Texas business permettra donc à n’importe quel tireur amateur d’atteindre une cible à une distance d’un mile, soit approximativement 1600 mètres.

Le fusil s’inspire d’un modèle utilisé par les marines. L’acquisition de la cible est réalisée grâce à un laser. Des capteurs prennent la direction et la force du vent, la température et la pression atmosphérique. Ces données sont passées à un calculateur embarqué fonctionnant sous linux.

Une fois la cible sélectionnée, le fusil suit automatiquement la cible et la gestion du tir en lui-même est prise en charge par le calculateur : une fois la gâchette pressée, un délai d’une seconde sera nécessaire au système pour déclencher la percussion de la munition.

Malgré le temps de latence du tir, les gains de performances sont réellement impressionnants. Les tests effectués par l’armée américaine démontre une capacité à atteindre une cible distante d’un mile à plus de 70% au premier tir. Un tireur entrainé réalise ce tir dans 5% des cas.

Prix estimé à 40000 $ + les munitions 8 $ par balle.

Canonical taille Snappy Ubuntu Core pour l’Internet des objets 
Après avoir lancé en décembre une version de son système d’exploitation Linux centrée sur le cloud, Canonical a annoncé l’arrivée d’une autre pour objets connectés. Ne nécessitant pas une configuration matérielle monstre pour tourner, Snappy Ubuntu Core pourra être embarqué notamment dans les drones et les robots.
http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-canonical-taille-snappy-ubuntu-core-pour-l-internet-des-objets-59966.html

Dossier acheter un PC pour y mettre linux ?
Maxeric m’a comté sa recherche de PC sous Linux: (Donkluivert)
Il est difficile d’identifier clairement dans les grandes enseignes les machines qui peuvent accueillir une distribution Linux sans encombre :

  • les cartes graphiques quelques fois incompatibles
  • puce wifi quelques fois inopérante.
  • Une Licence Microsoft à payer! Difficile à se faire rembourser.

Il s’est orienté vers une machine « full Intel » qui pouvait convenir à ses besoins multimédia, donc sans besoin de carte graphique dédiée. Il a également dit adieu aux Thinkpad, Lenovo et autre Dell.
En visitant le site de l’AFUL http://bons-constructeurs-ordinateurs.info il a découvert que Clevo et Ldlc proposent des laptop avec des possibilités de configuation personalisée et sans OS.
En dehors de 2 cités, vous trouverez d’autres distributeurs sur le lien de de l’AFUL qui proposent des machines avec des distributions linux intégréés.

 Coups de coeur ici

  1. WPS-Office
    Découvert via les commentaires de l’épisode pilote: c’est fred qui nous donne ce lien.
    Un ovni multi plateforme qui se veut full compatible microsoft Office
    http://www.wps.com/fr/linux/
    Attention, ,c’est une offre payante: 30 dollar par an
    Mais c’est une alternative moins cher et multiplateforme
    Pour rappel, microsoft office coute : 7 euros par mois et 69 euros par an
  2. Magasin d’applis Android alternatif: (DK)
    https://f-droid.org/
  3. FOSDEM:
    https://fosdem.org/2015/

Retrouver les animateurs:
Heloise: @heloisenonne, http://www.heloisenonne.eu
Stéphane: @klein_stephane
Captain Posix: @captainposix, http://www.captainposix.net
Donkluivert: @Donkluivert, http://donkluivert.e-monsite.com google+: Don Kluivert
Mika: @dupot_org, http://mkframework.com

28 réflexions au sujet de « Nipsource – épisode 1 »

  1. Bonjour à tous,

    Je viens d’écouter l’émission pilote qui me plait énormément (on retrouve l’ambiance Nipcast avec la décontraction de Parole de tux !).

    A présent, je vois que la première émission est diffusée mais je ne trouve pas comment l’écouter… Mon agrégateur de podcast ne l’affiche pas et je ne vois aucun lien de téléchargement. Suis-je aveugle ?

    Merci pour votre nouvelle émission et très heureux de vous retrouver.

  2. Bonjour! Comme Greg, j’ai attrapé le pilote par son podcast (fil rss avec enclosure) mais cet épisode n’offre pas de média mp3 ou ogg dans son enclosure. N’hésitez-pas à me contacter par email si je peux vous donner un coup de pouce.

  3. Effectivement, tout fonctionne, j’ai reçu l’épisode dans mon agrégateur (Podax trouvé sur F-droid, en clin d’œil à l’émission) et je suis en train de l’écouter. \o/
    Il suffisait d’être patient, mais votre émission nous passionne trop pour qu’on supporte d’attendre !

    Je n’ai pas terminé l’écoute mais j’ai déjà un petit retour sur la suite office de Kingsoft : elle est gratuite (mais pas libre…) pour linux : http://wps-community.org/download.html
    Patrick (de Bloguelinux.ca) en a déjà parlé à plusieurs reprises.
    Comparaison entre la version free et pro : http://www.kingsoftstore.com/windows/professional-office-difference

    Sinon, c’est un très bonne idée de parler de la compatibilité du matériel sous linux, bien qu’il n’y ait plus beaucoup de problèmes actuellement.

    Le futur dossier sur Firefox OS m’intérresse beaucoup car j’ai investi dans un smartphone Android au vu du peu d’applications dispo sous FFOS et du côté trop geek qui m’a repoussé (synchronisation des calendriers, etc).

    J’ai une suggestion : pourriez-vous ajouter au podcast une présentation approfondie d’un logiciel libre, prise en main et fonctionnalités principales.
    C’est quelque chose qu’il manque à mon avis car on trouve beaucoup d’information mais elle est soit très générale, soit tellement précise qu’elle en devient repoussante pour les nouveaux arrivants. De plus, il existe tellement de choix dans les logiciels libres, qu’il pourrait être intéressant de savoir pourquoi et pour quelle usage choisir tel ou tel logiciel.

    Pour terminer sur une note plus légère, les différences entre logiciel libre et propriétaire me font penser à celles qui existent dans la théorie de l’évolution entre reproduction sexuée et asexuée (sans aucun mauvaise pensée…).
    La reproduction asexuée permet à une population d’individus de croitre très rapidement mais pose de gros problèmes d’adaptation aux changements (environnement, climat, etc).
    A l’inverse, la reproduction sexuée est plus lente mais permet une plus grande diversité des gènes (par « mélange » des gènes de chaque parent). C’est un mode de développement beaucoup plus robuste car il y aura toujours des individus possédant les gènes qui le rendront résistants aux changements.

    En caricaturant un peu (beaucoup), le logiciel propriétaire suit un mode de pensée unique et fermé aux suggestions des acteurs extérieurs.
    Le logiciel libre avance de façon chaotique car influencé par tous les contributeurs, mais ce mode de fonctionnement leur donne une capacité d’adaptation énorme.

    Je m’arrête là car mon commentaire est déjà beaucoup trop long, merci beaucoup pour votre podcast, Greg !

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire très intéressant.
      Oui la solution WPS n’est pas opensource, c’est juste la seule possibilité aujourd’hui d’avoir une suite 100% compatible avec celle de Redmond sur GNU/Linux 😉

      Et elle peut également intéresser les utilisateurs de windows grâce à son prix inférieur à la suite de Microsoft

      Enfin pour le test du logiciel, pourquoi pas, oui pas en tant que logiciel, mais on pourrait en effet faire un petit « coup d’oeil » à une application libre que nous apprécions (gimp, inkscape, blender…)

      Concernant le dernier point, le fork est à la fois une force et un désavantage de l’opensource, ça mériterait un épisode sur le sujet 😉

      Et oui on aura dans les prochains épisodes l’occasion d’avoir une personne connaissant bien firefoxOs, mais pas tout de suite (il a un agenda bien rempli)

  4. Coucou les geekos,

    Vraiment très agréable surpris.

    Mika, tu cartonnes vraiment en tant que maître de cérémonie.
    De plus, tu as bossé sur plusieurs news de façon relativement approfondie.
    +1 Mika

    Captain, il fallait bien se douter que tu n’allais pas en rester là :). Te sachant passionné, je suis content que tu puisses continuer de t’épanouir dans le monde podcastique libriste.

    Bravo à tous pour ce premier numéro !
    J’écouterais la suite avec plaisir.

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire très encourageant.
      Concernant mes news, je trouve que je ne les prépare pas assez, faute de temps, je vais tenter d’approfondir mes sujets 😉

      Nous préparons ce week end la suite 😉

      Restez connecté 🙂

  5. Bonjour,
    Après avoir écouté le pilote puis le numéro 1 je suis très content de vous avoir ajouté dans ma playliste de podcasts(j’utilise PocketCast et tout marche bien de ce côté là).
    Petite remarque (déjà lu dans d’autres comm) : ajoutez quelques petits jingles tous simples de manière à changer de sujet ou d’info sans avoir à faire un blanc puis à expliquer « bon, on change de sujet ». L’avantage de ces petits jingles (l’Apéro du Captain le fait très bien) c’est qu’ils dynamisent le contenu et deviennent le style de l’émission.
    En tout cas : en tant que développeur et geek depuis 1981, je me suis encore une fois motivé à prendre une bécane sous Linux (quoique il me manque toujours mon Photoshop et c’est le seul frein à un passage complet pour moi !)
    Sinon : foncez c’est très prometteur !!!

    1. Tout d’abord merci de ce retour,

      Les Jingle, ainsi que le générique c’est en cours 🙂
      Il y a encore des cartons à déballer et des meubles à installer mais on s’installe 😉
      Je dois faire le montage/nettoyage ces prochains jours, j’essaiera d’ajouter un « jingle improvisé » histoire de faire une transition 😉

  6. Bonjour,
    Podcast très intéressant, l’un des meilleurs de Nipcast pour moi.

    Je suis en-cours d’écoute sur cet épisode (oui j’ai du retard dans mes flux RSS :-)). Avec l’arrivée « gratuite de Windows 10 » (comment ça non ?), Linux m’intéresse de plus de plus. Je pense installer une distribution sur mon PC actuel via une VM. Ubuntu est certainement la plus connue. Auriez-vous d’autres suggestions ?

    Sinon, existe-t-il de bons logiciels de retouches d’images sous Linux (comme Photoshop) ? A défaut, est-il aussi possible d’avoir une VM pour passer sur Windows ?

    Vous l’aurez compris, quelques « détails » à régler avant un éventuel achat de PC sans OS.

    Merci encore pour ce podcast et tout ce que vous partagez.
    A+

  7. Slt

    Tu peux aussi installer d’autres distribution tel que debian et linux mint qui sont populaires. Un petit tour sur distrowatch t’aidera sûrement a faire ton choix.
    GIMP est une très bonne alternative a photoshop.
    Si tu cherches des conseils pour les débutant sur linux n’hésite pas a visiter les chroniques du jeune manchots: donkluivert.e-monsite.com

  8. Très sympa le dossier sur la ligne de commande. J’avais peur que ce soit trop axé vers les débutants mais à mon grand bonheur j’y ai appris quelques trucs bien utiles, notamment sur pushd/popd (on verra si je prends l’habitude de les utiliser) et surtout gnu parallel, que je je regrette de ne pas avoir connu plus tôt.

Laisser un commentaire