nipsource: episode 05

Podcast: Téléchargement

Actualités

Developpez.com : Microsoft rend disponible en open source le moteur de MSBuild son outil de compilation

À titre de rappel, Redmond explique que « en invoquant msbuild.exe dans votre projet ou votre fichier solution, vous pourrez orchestrer et développer des produits dans des environnements dépourvus d’une installation de Visual Studio. Par exemple, MSBuild est utilisé pour compiler des bibliothèques .NET Core ainsi que le Runtime .NET Core des projets open source ».
Il convient de préciser que Visual Studio 2015 doit impérativement être installé pour effectuer sa première compilation.

http://www.developpez.com/actu/82775/Microsoft-rend-disponible-en-open-source-le-moteur-de-MSBuild-son-outil-de-compilation/

Windows 10 : un grand pas vers la fin de la désactivation de Secure Boot

Les PC Windows seront-ils fermés à Linux ?
Cependant, à l’époque de la sortie de Windows 8, une polémique autour du nouveau firmware avait fait couler beaucoup d’encre. UEFI Secure Boot ne permettait pas d’installer l’OS de son choix sur le matériel acheté, qu’il s’agisse des versions antérieures de Windows, ou des distributions Linux et autres OS alternatifs.

Au final, Microsoft a revu sa position pour permettre aux constructeurs d’expédier des PC offrant la possibilité aux utilisateurs de désactiver cette fonctionnalité. La firme a en effet exigé que chaque système puisse avoir une commande accessible à l’utilisateur pour lui permettre de désactiver Secure Boot. Elle permettait ainsi d’assurer la compatibilité des machines Windows 8 avec d’autres systèmes d’exploitation.

http://www.developpez.com/actu/82892/Windows-10-Un-grand-pas-vers-la-fin-de-la-desactivation-de-Secure-Boot-les-PC-Windows-seront-ils-fermes-a-Linux/

PS: merci à @lapprentigeek et Loïc

Duck Duck Go donne 125000$ à des projets OpenSource

Le moteur de recherche qui se repose sur des API de plusieurs services comme Bing, Yahoo, Wikipedia ou Yandex se veut comme un moteur de recherche spécifiquement centré sur le respect de la vie privée.
C’est donc vers 5 projets proches de ce respect que le moteur de recherche à choisi de récompenser, en offrant 25000 $ à chacun de ses projets:

  • SecureDrop qui permet de partager des documents de manière sécurisée, notamment pour masquer complètement l’identité d’une source.
  • L’Electronic Frontier Foundation, une extension de navigateur bloquant le traçage publicitaire.
  • GPGTools permet de générer des clés publiques/privées pour chiffrer les messages et les fichiers ou aposer une signature électronique.
  • Riseup les développeurs de l’OS Tails. Cette distribution GNU/Linux peut être amorcée directement depuis une clé USB ou un DVD et est strictement centrée sur la vie privée de l’utilisateur.
  • Girl Develop it, visant à sensibiliser les femmes à la programmation et à les inciter à s’investir au sein de la communauté open source.

http://mobile.pro.clubic.com/actualite-e-business/investissement/actualite-759931-duckduckgo-125-000-dollars-5-projets-open-source.html

Developpez.com : OpenSSL : un audit de sécurité lancé pour améliorer la sécurité de la bibliothèque de chiffrement, les résultats attendus pour l’été

NCC Group, une société de consulting basée à Manchester, va mener un audit sur la bibliothèque de chiffrement OpenSSL utilisée aujourd’hui par plus de 14 millions de sites web à travers le monde. Cet audit a pour but de détecter les failles de sécurité et diminuer les risques dans le futur.

http://www.developpez.com/actu/82535/OpenSSL-un-audit-de-securite-lance-pour-ameliorer-la-securite-de-la-bibliotheque-de-chiffrement-les-resultats-attendus-pour-l-ete/

Pixar s’ouvre à Linux

Conçu par Pixar dans les années 80, RenderMan est un moteur de rendu 3D qui est massivement utilisé dans les films incluant des effets visuels. Cet ensemble d’outils de production, est quasiment employé dans tous les blockbusters.
C’est ce logiciel qui est aujourd’hui offert à tous. Pixar vient en effet d’annoncer le 23 mars la mise à disposition gratuite de son produit, à condition de l’utiliser dans des projets non commerciaux.
Pixar a mis en place un forum communautaire pour que les usagers partagent leurs expériences et leurs travaux.

http://www.numerama.com/magazine/32568-pixar-offre-sa-suite-renderman-sous-windows-mac-et-linux.html

Dossier: comment choisir sa distribution

Distribution

Une distribution est l’ensemble système d’exploitation (noyau linux) + logiciels applicatifs.
Les différences entre distributions:

  • les configurations et les paramètres de configuration
  • l’agencement pour le système de fichier
  • mécanismes de mise à jour
  • les applications logicielles
  • l’accent peut-être mis sur la sécurité, l’interface utilisateur,
  • l’aspect visuel, les applications libres, le fonctionnement out-of-
  • the-box pour le multimédia, quite à utiliser du propriétaire
  • la façon de gérer les différents dossiers (/etc/, /opt/, /var/, etc.)
  • la gestion automatique des fichiers de configuration (Ubuntu versus Archlinux)
  • le bureau!! (Gnome, KDE, xfce, Unity, Cinnamon, etc.)

Choix:

  • Familiarité: souvent ce qui est le plus familier -> Utilisateurs
  • Debian versus utilisateurs RedHat/CentOS
  • Simplicité: succès d’Ubuntu et de Mint
  • Besoin de stabilité (environnement de production)
  • Sécurité

Distrowatch

Disclaimer: site commercial! (revenu assuré par la pub)
Lancé en 2001 par Ladislav Bodnar + autres.
Since the launch of the Donations Program in March 2004, DistroWatch has donated a total of US$38,415 to various open-source software projects. (http://distrowatch.com/weekly.php?issue=20140224#donation)
Question: est-ce beaucoup comparé au trafic sur leur site ?
Attention: les chiffres ne sont pas une indication de la part de marché, mais plutôt de ce que les utilisateurs regardent en ce moment. C’est plutôt la popularité.
En ce moment:

  1. Mint
  2. Ubuntu
  3. Debian
  4. Fedora
  5. openSUSE
  6. elementary
  7. Mageia
  8. CentOS
  9. Arch

Rolling releases

La “rolling release” est un système de développement logiciel en continu, par opposition au système par version, où l’on ne procède à des mises à jour en production qu’à la fin du cycle de développement d’une version du logiciel ou du système tout entier.
Les mises à jour sont souvent fournies via un gestionnaire de paquets.

Exemples:

  • Gentoo Linux
  • Arch Linux
  • Manjaro
  • Debian (branche Sid?)
  • Windows 10 ????

Certaines branches de développement fonctionnent un peu en rolling release (les branches testing et unstable de Mandriva, openSUSE Factory, Fedora Rawhide, Debian)

 

 

18 réflexions au sujet de « nipsource: episode 05 »

  1. Bonjour à tous !

    Super émission ! C’était très intéressant et je me suis aussi bien marré !

    J’attends la partie 3 des distributions avec impatiences maintenant 😉

    J’apprécie vraiment que vous poursuiviez l’initiative de faire un autre épisode sur firefox os (et pour contre balancer mes propos de la dernière fois, je suis également ravi de voir refleurir des discussions entre dév sur les mailing list de mozilla pour facilité la mise à jour des système de gecko/gaia en le rendant moins dépendant du matériel sur lequel il tourne (en transférant une partie des fonctions à la couche « gonk » et en exposant des API standart) ! Ce n’est que des échanges d’idée mais ça me fait chaud au coeur de voir que les dev s’emparent d’une partie du problème).

    Un grand merci à tous !

      1. héhéhé, je suis tombé sur le podcast de bloglinux.ca dont vous aviez parlé dans une de vos émissions et quelle ne fut pas ma surprise en lisant le commentaire de la dernière émission (79) d’un certain Donkluivert qui tentait de répandre le dossier du secure boot outre atlantic ! 😀 Auditeur récent, je n’ai pas eut l’occasion de suivre les émissions de parole de tux mais j’ai hâte d’en ré-entendre parler maintenant !

  2. Salut!
    Je suis Mitch, je vous ecoute de Fukuoka au Japon.
    Je suis 3D designer dans la pub et vfx, je bosse sous linux avec Maya, Nuke, Flame, Blender,…

    Pour la news sur Pixar, vous avez dit n’importe quoi!
    Renderman n’a jamais ete opensource et ne le sera surement jamais!
    C’est juste qu’il y a une version gratuit (pas libre) du logiciel.
    On peut utiliser tout le logiciel sans restriction, c’est la meme version que la version payante. C’est juste si tu l’utiliser pour gagner de l’argent avec, tu dois payer ta licence(les tarifs on bien fondu!!).
    Ca permet aux artistes 3D de s’autoformer a Renderman, de le rendre aussi plus populaire face a une concurrence de plus en plus au niveau!

    Et pour leur projet open source qui s’appelle OpenSubDiv, c’est un « plugin » qui permet de SUBDIVISER les polygones. En gros avec ca, tu fais un personnage avec pas beaucoup de polygone (genre playstation 1 style) et OpenSubDiv va smoother les polygones en les subdivisan. On en est a la version 3 qui va etre implementer dans Blender peut etre dans a prochaine version. Pixar a meme ete tres present et a l’ecoute pour aider Blender a l’implementation!
    Dans les compagnies americaine de VFX et d’animation, on est tres open source. Les studios s’entraide sur des projet comme OpenSubDiv, Alembic,…

    Sinon super podcast!
    Je vous ecoute depuis l’episode zero! J’ecoutai aussi ParoledeTux et j’ecoute aussi BlogLinux.ca

    A quand la minute SecurBoot?

    1. Effectivement, toutes nos confuses: ils proposent gratuitement le logiciel et non pas en opensource 😉

      Merci pour l’information également sur openSubDiv qui lui est proposé sur github 😉

      Par contre, on peut utiliser maya sous Linux ? via Wine ?

  3. Maya est à la base un soft qui tourne sur les machines Silicon Graphics sous Irix (un unix)
    Mais SGI a décidé d’arrêter de fabriquer des machines « workstation » pour ce mettre au data center!
    Maya c’est tourner vers Linux puis Windo$ et pour finir par le Mac! La version linux est bien plus stable car utiliser par les grands studio (pixar, dreamworks, ILM, weta,…)
    C’est la même histoire pour RenderMan et bien d’autre logiciels pour le cinéma!
    Tu a les logiciels de The Foundry qui fait systématiquement une version Linux de ses logiciels! Son logiciel le plus connus c’est Nuke, le meilleur logiciel de compositing!
    Tu a même Autodesk Flame qui marche que sous Linux sur une machine spécifique de chez HP!
    En général tout ses logiciels marche sous RedHat, Centos, Fedora,… Package rpm!

    1. Je ne savais pas pour maya, d’ailleurs sur leur sites ils ne parlent pas de version linux 🙁
      http://www.autodesk.fr/products/maya/free-trial, il me dit « Aucune version d’évaluation téléchargeable n’est disponible pour votre système d’exploitation. » (je suis sous Linux Mint)

      Mais en effet sur la page des prerequis je peux lire redhat, centOs…
      http://knowledge.autodesk.com/support/maya/troubleshooting/caas/sfdcarticles/sfdcarticles/System-requirements-for-Autodesk-Maya-2015.html

  4. Bonjour à toute l’équipe…

    Tout d’abord puisque vous l’avez réclamé : oui on est fan des dossiers sur le secure boot. Pour ma part, bien que je ne sois pas spécialiste, j’ai beaucoup apprécié les dossiers bien détaillées du captain car sans lui je n’aurai jamais compris ce que c’est. Ce sera d’ailleurs la première question que je poserai au vendeur de la prochaine machine pour m’assurer de pouvoir installer ma distribution dessus.
    Pour revenir sur le dossier du choix de la distribution, j’ai lu quelque part que le test de multiples distribution faisait partie du « parcours initiatique » du linuxien. On recherche la distribution idéale. Puis on fini par se lasser et par mettre un peu les mains dedans et la configurer à notre goût : c’est à ce moment là qu’on commence à apprendre et à comprendre comment l’OS fonctionne.
    Un petit retour sur les rollings realeases, je les trouve encore trop fragiles pour être utilisables au quotidien, je préfère travailler avec ma machine plutôt que de passer 2 heures de maintenance après chaque mise à jour…

    Enfin j’aimerai terminer sur un conseil de lecture car j’ai vraiment compris l’esprit du logiciel libre après avoir lu l’article intitulé : « linux n’est pas windows « .
    http://www.commentcamarche.net/faq/7283-linux-n-est-pas-windows
    Il décrit très bien la mentalité et pourquoi les l’audience se fichent pas mal que windows soit installé sur la majorité des machines. Microsoft doit vendre des licences pour survivre alors que linux survivra quoi qu’il arrive…

    Merci pour vos émissions et au plaisir de vos retrouver dans nos oreilles pour les prochains épisodes!

    1. Bonjour,

      Bon lien. J’ai pris le temps de le lire en entier. Ça montre une vision relativement globale de la communauté Gnu/Linux.

      Après, je pense que les distributions Gnu/Linux ont tellements d’avantages, que cela attire des gens pour des raisons très diverses (juste gratuit, supérieur techniquement – oui, c’est mon avis ^^ – ou non-américain).

      Ensuite, il y a la philosophie Torvald et la philosophie Stallman. Ces deux personnages ne se battent pas pour les même idées. Pourtant, l’ensemble des deux projets liés (Linux et Gnu) sont à la base de nombreux OS actuels.

      Pour ton avis sur les rolling release, je te rejoins sur la fragilité. J’ai testé Arch Linux et Gentoo. Pour Arch, c’est carrément fragile. À de nombreux moment, je me suis retrouver à «bidouiller». Certes on apprends des choses, et le wiki Arch est un des meilleurs que l’on puisse trouver sur le net, mais ce n’est pas «normal» pour moi d’avoir eu autant de choses à rectifier après des mises à jour. Ensuite Gentoo, bien plus stable. C’est une distribution solide pour moi, mais il faut rester en alerte. Gentoo a un système de messages pouvant vous être transmis à la fin des mises à jours. Lors de mises à jour Python ou autres, il y a des liens symboliques à remplacer vous même ou des choses de ce genre. Ceci est fait pour que ce qui est en place reste le plus possible fonctionnel.

  5. C’est pas les l’audience c’est les linuxiens que je voulais écrire… Le correcteur d’orthographe d’Android pourrait apprendre à être un peu plus discret !

  6. Très bonne émission! Vous suivant depuis l’émission pilote, je note une réelle progression dans la qualité sonore et la « fluidité » de vos échanges. Parfois, certain de vos sujets mériteraient d’être un peu plus « creusés » par celui qui les prépare, mais ceci est largement contrebalancé par votre humour et votre bonne humeur qui sont un véritable plus. C’est vraiment très agréable de vous écouter. Chaque épisode est mieux que le précédent. Alors, continuez 🙂

  7. il y a natron pour le compositing, c’est un projet open source de l’INRIA

    J’ai debian sid avec openbox sur mes ordi personel, même si elle est considéré comme unstable (sid pour still in development et c’est aussi le garçon qui casse tout dans Toy story )
    j’ai n’ai quasiment jamais eu de problème, 1 ou 2 à cause du serveur X en 4 ans

    https://lkml.org/lkml/2012/7/15/133

    1. oups, j’ai appuyé sur entré et ça a envoyé le commentaire

      Pour Linus et les environnement , voici son petit parcours :
      In 2005, on the official GNOME developmental mailing lists, Torvalds encouraged users to switch to K Desktop Environment 3 rather than use GNOME.[60][61] However, Torvalds thought KDE Plasma Desktop 4.0 was a « disaster » because of its lack of maturity, and so he had switched to GNOME by 2009.[62] Dissatisfied with his perceived loss of productivity, he switched to Xfce after the GNOME 3 release, making another harsh post against GNOME.[63] After improved KDE versions were made, he switched back to KDE Plasma Desktop 4[64] but soon switched back to GNOME 3 stating that « it has been getting less painful »[65] with Frippery and gnome-tweak-tool which he suggested to be merged into GNOME (src : wikipedia article sur Linux Torvalds en anglais )

      on peut lire de « beau » commentaire de Linux Torvalds :
      lien lkml dans le précédent poste
      et https://lkml.org/lkml/2012/7/15/133

  8. C’est un collector ! ça part en « live » comme dans d’autres podcasts (hein captain ?) et je me suis bien bidonné du début jusqu’à la fin .
    Je me demande si Mademoiselle Héloïse n’a pas gardé des contacts avec le duo Tolrek/Bubulle pour vanner le pauvre captain et son windows.
    Sinon, est-il possible d’avoir les liens des distros orienté BigData pour aller fouiner ? Curiosité quand tu nous tiens 😉 .
    Bonne continuation, le quatuor est tip-top !

  9. Bonjour,

    Pour faire un petit point sur Gentoo:

    «On doit tout compiler à la main» n’est pas vrai. Gentoo utilise le système de packets «portage» via, principalement, la commande «emerge». C’est comme tout autre système de packets, mais il gère principalement des sources (qu’il compile lui-même).

    Cela permet une grande flexibilité, une grande optimisation de votre système. On peut décider d’inclure ou non les symboles de débogage, les fonctionnalités lié à X, Wayland, etc.

    Pour finir, moi j’aime bien Gnome 3 🙂 Ce n’est pas une blague. J’avoue que sur mon canapé, avec seulement ma souris de disponible, c’est pratique. Ma femme, qui est loin d’être une geek, l’a tout de suite adopté.
    Et Torvalds est revenu sur Gnome 3 (http://www.zdnet.com/article/linus-torvalds-switches-back-to-gnome-3-x-desktop/).

    Au plaisir de vous écouter.

    Hogren

Laisser un commentaire