Nipédu 21 : Avec Thierry Karsenti ça déménage !

Un épisode dans lequel nous recevons Thierry Karsenti titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation.
 
Podcast animé par un professeur des écoles, Régis Forgione (@profdesecoles),  un formateur, Fabien Hobart (@Karabasse77) et un inspecteur, Nicolas Durupt (@nicdurupt)
Nipédu, alias NipÉducation, est le podcast de la famille NipCast dédié à l’#école, à l’#éducation et au #numérique.

Podcast: Téléchargement

 Intro et présentations   (0’31 à 1’47)

Entretien partie 1: tous les chemins numériques mènent à Thierry Karsenti,  (1’47 à 19’55)

 

  • Thierry Karsenti, qui êtes-vous ? Quel est votre parcours professionnel ?
  • Qu’est-ce que la Chaire de recherche du Canada sur les TIC et l’éducation, dont vous êtes titulaire ? Quels sont ses rôles, ses missions et ambitions ?
  • Parlez-nous du CRIFPE (Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante)  dont vous êtes directeur
  • Quelle est la place du numérique dans l’enseignement et les programmes scolaires au Canada ?
  • Quel regard portez-vous sur l’état du numérique dans l’école d’aujourd’hui ?

La récré : (19’55 à 26’12)

Entretien partie 2 : sommet de l’iPad, SMS et parole aux élèves (26’12 à 48’28 )

 

Questionnaire de Proust: (48’28 à 56’36)

Inspiration, coup de coeur, coup de gueule (56’36 à 1h02)

Où nous retrouver

9 réflexions au sujet de « Nipédu 21 : Avec Thierry Karsenti ça déménage ! »

  1. Contrairement à ce que dis l’un de vous, il n’est pas le seul à travailler auprès des jeunes… Dans nos activités de recherche à Techne, nous le faisons plus souvent qu’on ne le pense.
    Il y a aussi des travaux de l’INJEP, ceux de Fréquence Ecole et tant d’autres qui travaillent auprès et avec les jeunes (pas seulement les élèves). Malheureusement leur parole est peu connue…

  2. Dommage que T Karsenty n’ai pas regardé de plus près ce que fait Sugata MItra depuis ses premières observations, et surtout n’ait pas pris en compte la notion de contexte. C’est TED qui pose d’abord problème…
    En Afrique le modèle de la forme scolaire issue de la colonisation est très pressant, pas de la même manière qu’en Inde…

    1. Bonjour Bruno, désolé de ne découvrir tes commentaires que maintenant…
      Cela dit, comme nous nous croiserons à l’université de l’OCCE très bientôt, ce serait chouette que tu apportes ces intéressants contrepoints au micro de Nipédu.
      L’antenne t’est grande ouverte !

  3. Obliger de réserver une salle pour parler des questions numériques, avoir des problèmes d’espace physique pour évoquer les questions du numérique et accueillir les gens c’est rigolo. ce qui prouve que même les plus engagés sont encore contraints par les murs 🙂 #espace

    Le réflexe d’ouvrir un espace de dialogue dématérialisé n’est pas encore acquis, le mur, le toit rassurent

    Les jeunes ont compris cette question quand on ferme la porte (firewall) ils entrent par la fenêtre du navigateur !

    1. Ça reste dans notre nature les murs et le toit, les contingences et nécessités matérielles dictent (encore) leurs lois… heureusement ? 🙂
      Toujours un plaisir de vous lire soit dit en passant.

  4. Oui bien sûr heureusement qu’il y a une spatialisation des lieux de formation. Nous avons cependant encore des difficultés à gérer l’un et l’autre en même temps. Nous sommes encore souvent sur des principes e conception alternatifs.

    bien cordialement

    jpm

  5. Ping : #3.4 | GEEK

Laisser un commentaire