Nip$ales 022 – Marges, bonus et prix dans la distribution

Podcast: Téléchargement

Nip$ales est un podcast de la famille NipCast sur la vente , le retail et la communication, animé par @syde et @marco_nip.
Plus d’info sur nipsales.com et @nipsales.

PERSO / COMMUNAUTE

EXPERIENCES DE LA SEMAINE

  • Ce que l’on vous cache toujours: Les marges, bonus et prix dans l’électroménager.
  • Le workshop clients, ou l’art de la conversion. l’exemple du workshop organisé par l’agence Caylps

WEEKLY NEWS

NIPSALES INSIGHTS


3 réflexions au sujet de « Nip$ales 022 – Marges, bonus et prix dans la distribution »

  1. @marco,

    J’ignore si tu as trouvé le temps de faire des essais de micro la semaine dernière, mais dans tous les cas, sache que tu poppes toujours autant, et c’est juste insupportable au casque.

    (Sans dec’, j’en ai fini par stopper l’écoute, ouvrir le podcast dans mon propre logiciel de traitement sonore et retraiter toute la piste pour réduire, mais malheureusement pas totalement éradiquer, l’effet.)

    En réalité, il n’y a guère qu’une seule solution vraiment pratique.
    L’avantage c’est que c’est tout à fait abordable : un antipop à placer entre le micro et ta bouche.

    Ça se trouve dans tous les magasins de musique, physiques ou en ligne, et même chez Amazon (juste pour faire plaisir à Michael 😉 ) pour moins de 10-15 euros. Eviter seulement les antipops avec grille de métal à bas prix. Ceux en nylon sont généralement plus efficaces dans cette gamme.

    A part ça, continuez comme ça !

    Have fun !

  2. Merci beaucoup pour cet éclaircissement sur les prix.
    On se rend compte que l’on y gagnerait énormément à acheter en direct 😉

    C’est pire dans l’alimentaire, on le voit tours les jours avec les maraîchers et agriculteurs. Je me souviens d’une manifestation d’agriculteur qui offrait leurs patates.
    « Plutôt que de vendre à perte sa récolte de pommes de terre, Stéphane Hilaire, (…) a préféré la donner à la Fédération ardéchoise du Secours populaire … Le fournisseur de M. Hilaire ne lui proposait que 7 centimes par kilogramme au lieu des 40 habituels,  »
    http://www.hebdo-ardeche.fr/blog/2014/08/30/15-tonnes-de-pommes-de-terre%C2%ACpour-les-plus-demunis/

    Oui la gratuité ça ne se vend pas ça s’offre 😉
    Mais comment convaincre une personne de télécharger ton produit plutôt qu’un autre, sachant que les deux sont gratuits 😉
    Prenez comme cas d’étude GNU/Linux ou SARAH (jp Encausse) et expliquez nous comment faire la promotion de tels produits.
    D’ailleurs un bon exercice: comment faire la promotion d’un produit gratuit comme GNU/Linux (ubuntu, fedora, opensuse…) alors que windows est payant, et pourtant les parts de marché sont inverse du prix.

Laisser un commentaire